Accueil > Chroniques > Nanars d'action > Pur et dur > White Fire

White Fire

  • Titre original : White Fire
  • Réalisateur :
  • Année : 1985
  • Pays : France / Turquie / Grande-Bretagne
  • Genre : Ultime (Catégorie : Pur et dur)
  • Durée :
  • Acteurs principaux : Belinda Mayne, Daniela Goodman, Mirella Banti
Note :
5
La Team Nanarland

Chronique



Cette page est toute entière dédiée à une oeuvre : « WF - Le Diamant - Vivre pour Survivre » (je propose de l’abréger et de désormais l’appeler WFLDVPS). Pour ma part, j’aimerais dédier le petit espace auquel j’ai droit à une personne… Jean-Marie (John-Mary ?) Pallardy, et le remercier.


Une ambiance futuriste...


Merci de m’avoir procuré un plaisir qui jusqu’à là n’avait jamais été si intense et constant durant le visionnage d'un nanar.



Des acteurs au top !


Merci d’avoir réuni un casting si admirable : avoir confié le rôle de Mike à Robert Ginty. L’entourer de Gordon Mitchell et Jess Hahn était un choix plus que judicieux.




Au top, on vous dit !!


Merci d’avoir fait un film aussi ambitieux, avec si peu de moyens, sans pour autant renoncer à quoi que ce soit !

En effet, dans ce film vous verrez :

- Un mort qui bouge parce qu’il a peur de tomber.

- Un personnage qui, pour faire croire qu’il est fort en kung-fu, latte un petit vieux d’une soixantaine d’années.


De l'action trépidante !


- Une femme tuée par une fléchette dans le front.



Une vraie poésie dans le portnawak.


- Un homme qui tombe amoureux d’une femme qui s’est faite refaire le visage pour devenir le sosie de sa sœur (à l’homme !).


Un érotisme de bon ton.



Des promenades romantiques sur la plage par grand vent.


- Une femme qui bronze seins nus sur un bateau à quai, dans un port industriel, à quelques mètres de dockers moustachus et à l'ombre d'un énorme paquebot.

- Un diamant de 2000 carats qui explose parce qu’il en a assez qu’on s’intéresse à lui…



Le mythique White Fire !


J’en passe et des meilleures pour vous laisser découvrir la portée universellement récréative de ce chef-d’œuvre !


Faut pas chercher Robert !


Mention spéciale aussi à la musique de John Lord (clavier de Deep Purple ou homonyme ?), aux figurants turcs patibulaires qui surjouent au possible, à la personne qui n’a pas chorégraphié les scènes de baston, au directeur des cascades qui a sûrement dû changer de métier depuis et aux doubleurs qui sont venus rajouter une petite touche de magie à ce nanar déjà idyllique.



Et toujours de l'homme de main turc moustachu !


Je rappelle que tout cela est l’œuvre d’un homme, et d’un seul : le grandiose Jean-Marie Pallardy !


Le maître en personne, dans un caméo.



Comme le dit si bien Noah dans le film : « Ma patience a des limites, mais il ne faut pas exagérer » !



White Fire

Vidéos

Noter cette vidéo :

Ils l'ont dit


  • Rhétorique nanarde
PUB

Les notes des membres

Moyenne : 4.46
avatar de : 5
avatar de Drexl Drexl : 5
avatar de John Nada John Nada : 3
avatar de Kobal Kobal : 4.5
avatar de Labroche Labroche : 5
avatar de LeRôdeur LeRôdeur : 5
avatar de Mayonne Mayonne : 5
avatar de MrKlaus MrKlaus : 3.5
avatar de Nikita Nikita : 2.5
avatar de Peter Wonkley Peter Wonkley : 5
avatar de Rico Rico : 5
avatar de TantePony TantePony : 5
avatar de Wallflowers Wallflowers : 5
avatar de Zord Zord : 4