Accueil > Chroniques > Nanars gnangnan > enfants > Le Crépuscule de la Liberté

Le Crépuscule de la Liberté

  • Titre original : The Silver twilight
  • Réalisateur : Roy Thomas (pseudo bidon)
  • Année : 1985
  • Pays : Hong Kong / Corée du Sud
  • Genre : Attention, les enfants regardent (Catégorie : enfants)
  • Durée : 0h48
  • Acteurs principaux :
Note :
3
Labroche
Labroche

Chronique





Les personnages que l'on voit sur la jaquette s'inspirent sans doute de ceux d'Amano et sa soeur dans "Urotsukidoji" (ci-dessous).







Monsieur Lai, madame Chan,



Mère de trois enfants, j’entends par la présente porter réclamation auprès d’IFD, votre société de production audiovisuelle. En effet, je viens de faire visionner à mes enfants une K7 vidéo de votre catalogue, et je souhaite me plaindre auprès de votre compagnie, et vous demander l’immédiat remboursement de mon achat ainsi que le retrait de la vente de cet objet que je qualifierais de « dangereux ».



Ce n’est pas que je sois particulièrement exigeante quand il s’agit de dessins animés pour enfants (je dois confesser qu’il m’arrive même parfois d’utiliser les dessins animés sur K7 ou DVD comme des moyens finalement peu onéreux pour obtenir une paix précieuse). Je tiens seulement à vous signaler qu’il y a néanmoins des limites et que votre production les a explosées.



Quelle ne fut pas ma surprise en effet quand, de ma cuisine, j’entendis l’un de mes fils consoler son petit frère qui pleurait à chaudes larmes. « Le dessin animé il est trop moche ! » se plaignait le benjamin. Effectivement, je fus moi-même surprise par la laideur des traits de vos personnages. Comment peut-on espérer distraire des enfants, avec des dessins que l’on croirait sortis de l’imagination malsaine d’un déficient mental ? Les proportions sont des plus hasardeuses, et les couleurs des personnages changent brusquement d’un plan à l’autre.





Un tigre à qui l'on vole ses moustaches. Il n'en faut pas plus aux doubleurs pour péter un câble !






- « Lance la lecture » dis-je à mon fils aîné. J’étais curieuse de voir ce qui avait provoqué un tel état d’anxiété chez mes enfants.

- « Mais c’est sur lecture ! » me répondit-il.



Je n’avais même pas remarqué que mon magnétoscope fonctionnait, tant l’animation de ce que je nommerai du bout des lèvres « dessin animé » était pauvrissime. Guère plus de deux images par seconde rythmaient ma télévision. La scène suivante, j’avais droit à un personnage en image fixe (un dessin non animé, donc) avec pour seule partie « animée » une bouche pourvue de deux positions : ouverte / fermée. Devant le carnage mon fils aîné avait coupé le son. Quel ne fut pas mon effroi quand j’entendis la bande sonore de votre production monsieur Lai !



Des doubleurs incompétents, et vraisemblablement en écrasante infériorité numérique par rapport aux personnages du film, tentaient sans aucune conviction de faire croire à cette stupide histoire (à laquelle je n’ai pas compris grand-chose, soit dit en passant). Entre un tigre qui se fait « voler ses moustaaaches », et des paysans à l’accent chinois aléatoire, reconnaissez qu’il y a de quoi prendre peur. Je ne parle même pas de la musique, cette espèce de truc psychédélique tout droit sorti du cerveau d’un fou furieux.





Oser vendre ça à des enfants, il ne faut vraiment pas être porté sur l'éthique...




Je tiens à vous signaler, Monsieur Lai, que ce que vous faîtes là est très grave. Abuser ainsi de la crédulité des gens en vendant à bas prix des K7 VHS dont la jaquette pille le visuel de productions plus connues (et n’a évidemment aucun rapport avec le film présent sur la bande)… Je cherche encore cet énigmatique jeune homme aux cheveux violets et cette espèce de géant bleu que nous promettait la couverture du film.



Je sais aussi, Monsieur Lai, que vous êtes un coutumier de l’arnaque vidéo. Je me suis renseignée sur vous et je sais quels coups bas vous avez pu faire à des acteurs aussi respectables que Richard Harrison ou Bruce Baron. Et oui, monsieur Lai, je me suis documentée avant d’entamer cette missive ! J’ai lu les formidables interviews de Monsieur Harrison et Baron publiées sur le nom moins formidable site Nanarland.com ! Grâce à la superbe biographie présente sur ce site, je connais désormais votre complice Godfrey Ho. Oui, je sais grâce à quelles méthodes quasi maffieuses vous avez inondé l’Occident de films de ninjas abusifs bidouillés à partir de vieux films inconnus auxquels vous rajoutiez des inserts tournés avec les acteurs susmentionnés.





Notez l'air éveillé de la maman (doublée par un homme), et celui pas franchement intelligent du bonhomme vert...




Alors certes, étonnamment, le sieur Ho semble ne pas avoir été de la partie sur le coup du « Crépuscule de la Liberté » mais quand même ! (A quel génie doit-on ce titre ronflant sans aucun rapport avec le film ? A un facétieux distributeur soucieux de tromper son monde jusqu’au bout ? Vous me direz que le titre original est « Silver Twilight », je vous répondrai qu’il n’a pas plus de rapport avec le film que le titre français)



Monsieur Lai. Vous êtes un habitué de l’escroquerie à la vidéocassette. Je ne vous blâmerai pas pour vos films de ninja. Il est presque compréhensible commercialement parlant d’exploiter un marché aussi juteux que celui du mâle à peine pubère fan de karaté. Aussi, je puis comprendre la frénésie avec laquelle vous avez inondé le marché occidental. Mais monsieur Lai… avec des produits comme « Le Crépuscule de la Liberté », vous vous attaquez à des enfants et pervertissez l’innocence même ! Ils ne sont pas encore armés psychologiquement pour encaisser des choses aussi extrêmes ! De plus j’ai bien reconnu votre technique dite du « deux en un ». Que deviennent les robots qui se battent lors de la séquence d’introduction ? On ne les revoit pas de tout le film ! Je suis donc persuadée qu’il s’agit là d’un extrait que vous avez volé quelque part afin de rallonger artificiellement votre long métrage (enfin long… ma seule bonne surprise fut qu’il n’excède pas 50 minutes).





Un prélude intrigant sans aucun rapport avec la suite... Du bon vieux "deux en un" en somme.




Pour conclure Mr Lai, je tiens à vous prévenir que j’ai envoyé cette même lettre au site www.nanarland.com afin de mettre cette arnaque sur la place publique. Si vous n’en tenez pas compte, eux au moins la publieront et les gens sauront enfin quel danger vous représentez pour la jeunesse.



Sur ce, je ne vous salue pas.



Anaïs Bolbiquette



PS : je pense que le site nanarland.com a compris ma démarche puisqu’ils viennent de me contacter en m’invitant à leur faire parvenir d’autres de vos productions. Etonnamment, ils avaient l’air assez pressés de recevoir les autres cassettes IFD que j’ai pu acheter. Je me réjouis qu’il y ait encore des gens sains avec un sens de la justice…









Dieu qu'ils sont laids !






Labroche
Labroche

Le Crépuscule de la Liberté
PUB

Les notes des membres

Moyenne : 3
avatar de John Nada John Nada : 3
avatar de Kobal Kobal : 4
avatar de Labroche Labroche : 3
avatar de Mayonne Mayonne : 2
avatar de Wallflowers Wallflowers : 3

Cote de rareté

Ah, au fait, j'ai cherché à contacter votre distributeur en France, une société vidéo aujourd'hui disparue nommée "Scherzo". Après avoir pas mal cherché, j'ai enfin pu mettre la main sur les ayants droits de cet éditeur pour leur demander des comptes. Et bien ils m'ont ri au nez ! De là à croire qu'ils étaient loin d'être dupes de vos malfaçons...
Cote de rareté : 5/Pièce de collection Consulter le barème de notation