Accueil > Chroniques > Nanars gnangnan > Musical > Crossroads

Crossroads

  • Titre original : Crossroads
  • Réalisateur : Tamra Davis
  • Année : 2002
  • Pays : Etats-Unis
  • Genre : Film de cûpines (Catégorie : Musical)
  • Durée : 1h30
  • Acteurs principaux : Britney Spears, Zoe Saldana, Anson Mount, Dan Ackroyd
Note :
2
Drexl
Drexl

Chronique





Mû par l'inspiration éclairée de construire un film autour de la teen idol Britney Spears, la machine à rêves a accouché d'un nouveau genre cinématographique qui se cherchait jusqu'alors, sans trop savoir où aller.



Le pourtant très fadasse "Avec ou sans homme" avec Drew Barrymore visait clairement le credo du mélo à tout prix, l'exagérément trivial "Allumeuses !" avec Cameron Diaz s'aventurait quant à lui sur les plates-bandes du trash des familles (en gros, au lieu de dire bite on utilise le terme pénis). Crossroads redéfinit les bases de ce genre bien à part, qu'on pourrait appeler le film de cupines (c'est plus perso que copines), en soulignant l'un de ses attributs fondamentaux : la dialectique du néant absolu.





"Hi, hi, hi... Vas-y joue nous du Motorhead... "




Dans Crossroads en effet, il ne se passe quasiment rien. Tout repose peu ou prou sur la connivence avec les spectatrices éventuelles, en un alignement de séquences où les trois héroïnes font les folles, chahutent un peu en se faisant des clins d'yeux et en éclatant de rire chaque fois que l'une d'entre elles se met à chanter.



Allez, courage, résumons : Lucy, Kit et Mimi, trois amies d'enfance se sont perdues de vue durant le lycée. Quand Mimi, vaguement enceinte, décide de monter à Los Angeles pour une audition chantée, ses deux anciennes meilleures amies décident de la suivre dans son périple à la vie à la mort, conduites à bon port par le beau et mystérieux Ben, qui aurait fait de la prison pour avoir tué quelqu'un...





"Bon, ma fille, maintenant il faut que tu penses à ton avenir : tu trouves un médecin ou un avocat, tu t'arranges pour tomber enceinte, tu l'épouses puis six mois après tu demandes le divorce..."




On pourrait aisément désigner Crossroads comme une succession de saynètes dévoilant miss Spears dans l'intimité chiantissime de son quotidien trépidant : Britney chante du Madonna sur son lit, Britney va à une boum, Britney promet à ses cupines qu'elles ne se sépareront jamais, Britney et ses cupines chantent du Shania Twain dans la bagnole en rigolant, du Joan Jett dans un karaoké de la Louisiane pour payer la fin de leur voyage, Britney craque un peu sur le bad guy au coeur tendre... On attend qu'il se passe quelque chose, que la voiture fasse violemment demi-tour, que le mec finisse par craquer au beau milieu de ces trois harpies qui crient dans les aigus à tout bout de champ.





On restera toujours cupines hein ? Même si moi je suis une star et vous des actrices minables sous payées pour me servir de faire valoir...




La césure arrive en milieu de film, après une discussion 'hachement sympa entre cupines après quelques verres (enfin moyen sympa, Mimi avouant qu'elle ignore qui est le père de son bébé),lorsque Ben pique une crise parce que les filles ont conduit sa voiture. Il sort du véhicule, lance des coups de pieds dans le vide, jette des cailloux imaginaires dans le vide en poussant des petits cris (scène assez étrange, il faut le préciser)et explique en substance qu'il est un mec, que sa voiture c'est tout ce qui lui reste et que donc pas touche, merde.





"Ouais, on s'est bourré la gueule à la Tourtel, on est des rebelles !"




Mais rapidement le masque tombe : Ben sauve Britney d'un dragueur au karaoké (qui s'est lancé après le traditionnel eh les mecs regardez la classe), avoue qu'il est allé en prison mais pour avoir sauvé sa demie-soeur (et vous traversez les Etats-Unis avec moi en vous disant que je suis un meurtrier ? et Britney de hausser les épaules d'un air taquin) et compose des mélodies choucards sur les poèmes de miss Spears.





Qui a réellement tourné ce film ? On sent la réalisatrice un peu aux fraises.




Tamra Davis, réalisatrice novice qui se justifie de tous ses choix dans le commentaire audio (où avec les deux co-scénaristes elles passent leur temps à faire AAAAAAAAAAAh tu te souviens de cette scène mais oui c'était soooo sweeeet, et où on apprend, terrifié, que certaines scènes auraient pu durer le triple parce que les comédiens déliraient trop), abandonne rapidement tout enjeu scénaristique au bout d'une vingtaine de minutes, laissant entre autres de côté le personnage assez fadasse du père de Britney (Dan Ackroyd, apparemment sous Tranxène) pour ne le retrouver qu'à la fin (bon ma fille ça va faire un mois que t'a fugué faudrait voir à revenir finir tes études maintenant). Répétant ad nauseam les amies c'est pour la vie, que les mecs c'est presque tous des enfoirés avec une bite, pardon, un pénis à la place du cerveau (hi hi hi). Un film à voir complètement saoul.





"Dan, t'as encore pris des cachets ?

- Grmmmlll... Non j'te jure que je suis clean !"






Drexl
Drexl

Crossroads
PUB

Cote de rareté

Le double DVD "Fox" se trouve dans toutes les bonnes crèmeries avec une montagne de bonus promotionnels (clip, making of etc.). On ne vous fera pas l'article mais on s'arrêtera simplement sur ce bonus qui nous semble décisif : "Fabriques-toi le T-Shirt de Britney". C'est pas Stanley Kubrick ou Orson Welles qui auraient eu des idées pareilles pour promouvoir leurs films. (A noter d'ailleurs que ceux-ci ne se sont pas foulés des masses pour les bonus de leurs DVD. Pas un commentaire audio rien... Comment ça ils sont morts ? Et alors, si ça avait été des vrais professionnels, ils auraient prévus leurs bonus DVD avant de mourir !)





Elle a bien grandi la petite ado timide...
Cote de rareté : 1/Courant Consulter le barème de notation