Accueil > Chroniques > Nanars monstrueux > Monstres géants > Godzilla contre Megalon

Godzilla contre Megalon

  • Titre original : Gojira Tai Megaro
  • Titres alternatifs : Godzilla 80, Godzilla vs Megalon
  • Réalisateur : Jun Fukuda
  • Année : 1973
  • Pays : Japon
  • Genre : Noix de Kaiju (Catégorie : Monstres géants)
  • Durée : 1h22
  • Acteurs principaux : Katsuhiko Sazaki, Hiroyuki Kawase, Robert Dunham
Note :
4
Rico
Rico

Chronique



NT1, un vendredi soir en deuxième partie de soirée.

"- Mesdames et messieurs bonsoir, nous voici de nouveau partis pour une extraordinaire soirée sur "Kaiju Attack" ! Nous nous retrouvons à la "Tokyo Arena" pour un main event de folie. Et accrochez vous à vos sièges car ce soir se dispute rien moins que la ceinture intercontinentale du monstre le plus ringard de la "Toho Kaiju Wrestling Entertainment". Bonsoir, je suis Christophe Agius et je suis accompagné de mon complice Philippe Chéreau.

- Bonsoir à tous ! Ah la la ça va être un grand match ce soir Christophe, l’affiche est alléchante : Godzilla contre Megalon ! Mais contrairement aux apparences il ne s’agit pas d’un duel auquel nous allons assister mais bien d’un combat par équipe à 4, puisque chacun des deux lutteurs a fait appel à un renfort surprise.



- Oui Philippe, un match que l’on espère palpitant, même si nous le diffusons avec un léger différé puisqu’il s’est déroulé en... 1973.

- C’est vrai Christophe, et il faut bien avouer que c’est une période difficile pour notre sport favori : le catch de monstres en latex géants, car le public est de moins en moins nombreux et il est de plus en plus composé d’enfants.

- En effet, depuis que Jun Fukuda a remplacé Inoshiro Honda en tant que manager général de la fédération de catch de Kaiju, la qualité des combats s’en ressent...

- Oui, d'autant que le match de ce soir sera un "hell in a terrain vague". En effet, pour des raisons d’économie, on ne combat plus en ville mais dans un coin de cambrousse qui fait un peu misère...

- Les maquettes d’immeuble ça coûte cher et les budgets de la Toho ont un peu dégringolé... Mais qu’importe, on a encore droit à une débauche de destructions de chars en plastique. Et ça, ça fait toujours plaisir à voir.

- Mouais, c’est surtout du stock-shot issu de Godzillas précédents, d’où parfois des faux raccords jour/nuit que n’aurait pas reniés Ed Wood.

- C'est pas possible Philippe, vous n’êtes jamais content, faut toujours que vous gâchiez la fête ! Ah mais voici notre premier lutteur, un nouveau venu dans la ligue : l’ébouriffant Megalon. Ah là là, un bien beau combattant, racé, puissant, saviez-vous Philippe que ce n’est rien de moins que la divinité protectrice du royaume de Seatopia !







- Il a un peu l’air d’un genre de grosse blatte, non ?

- Quoi ?!? Mais c’est une véritable machine à tuer ! Jugez plutôt : des forets à la place des pattes, une corne qui projette un laser et une bouche qui crache des bombes incendiaires !

- Ouais ben il a quand même l’air d’une grosse blatte ! Franchement Christophe, c’est quoi ce minable ? Vous avez vu les petits sauts à pieds joints qu’il fait quand il se déplace ? C’est pathétique !

- Vous n’y connaissez rien mon vieux ! Rappelons que Megalon nous vient de Mu et plus précisément du royaume de Seatopia, descendant du continent perdu de Lemurie. C’est la divinité tutélaire de ce royaume secret et souterrain qui semble se situer quelque part sous l’île de Pâques. Nos amis seatopiens en ont assez que les humains déversent des tonnes de déchets dans la mer ou procèdent à des essais atomiques à l’aveuglette. Alors, pour exprimer leur mécontentement, ils nous ont expédié ce monstre vengeur pour punir l’humanité.

- Ah mais ça, on les comprend, le développement durable, c’est une noble cause qui justifie qu’on envoie des cafards géants en latex raser des villes pour rappeler les principes du tri sélectif ! Le Grenelle de l’environnement pourrait en prendre de la graine.

- Rappelons aussi que comme Megalon n’est pas très fut’ fut’, l’empereur Antonio, souverain des Seatopiens, a pris la précaution de lui donner un guide pour l’amener directement sur l’objectif. Il s’agit du robot Jet Jaguar conçu par le génial savant Goro Ibuki

- Ah, Jet Jaguar, encore un autre petit nouveau, Christophe...







- Et oui Philippe, il s’agit d’un cyborg de taille humaine créé par ce jeune savant japonais et que les espions de Seatopia ont volé pour le reprogrammer et le contraindre à servir leurs plans écolo-jusqu’au-boutistes.

- Mais ne vous réjouissez pas trop vite mon vieux, car le courageux Jet Jaguar a échappé au contrôle mental des ignobles Seatopiens et a fait un face-turn retentissant, allant prévenir Godzilla du terrible danger que court l’humanité.

- Dites donc Philippe... avec ses couleurs flashy et son sourire de ravi de la crèche, il fait quand même un petit peu gay votre Ultraman de sous-préfecture, non ?

- Ben c'est-à-dire que son costume a été créé suite à un concours de la Toho pour inventer un nouveau héros... C’est un gamin de primaire qui a gagné (anecdote véridique !).

(Silence gêné...)

- Ouais, de toute façon vous êtes encore du côté des mauvais garçons, comme d’habitude... Je vous reconnais bien là, Christophe. Toujours est-il que pour l’instant, on a un sacré déséquilibre sur le terrain vag... sur le ring : Megalon d’un côté et le minuscule Jet Jaguar de l’autre. Mais il est temps de laisser passer une page de publicité...



- Et nous revoilà à l'antenne, bing ! ça y est Christophe, la cloche a sonné et le match peut commencer. Oh ! Mais c’est incroyable, Jet Jaguar se met soudain à grandir démesurément ! Ça y est, il a la taille de son adversaire et profite de la surprise de Megalon pour lui coller une baffe qui l’envoie directement au tapis !

- Mais c’est honteux, c’est déloyal !









- Oh là là, quel début, ça promet ! Goro Ibuki son inventeur explique au public abasourdi ce qu’il en est : "Il doit combattre Megalon en attendant Godzilla. Sa détermination l’a certainement fait grandir".

- Quoi ? C’est ça l’explication ? Mais on se moque du monde !

- Taratata, vous avez vraiment perdu votre âme d’enfant. En tout cas Megalon se relève furieux, fonce sur Jet Jaguar et lui porte un spear dévastateur, les deux roulent au sol, Megalon tente de porter une prise de soumission.

- Ouais, bien fait !

- Ah ah, Jet Jaguar s’est échappé. Eh ! Mais c’est quoi ça, Megalon se met à voler en rond autour du robot. Jet Jaguar tourne sur lui-même pour essayer de suivre...

- Bien joué mon grand, votre Astroboy de Prisunic a la tête qui tourne maintenant, il est tout désorienté... et le voici qui s’effondre comme un clochard après un Kiravi de trop !









- Ça peut avoir le tournis un robot ?

- Cherchez pas à défendre ce minable Philippe ! Tiens, pour la peine, le combat reprend.

- Vous dites ça parce que vous soutenez le cafard neurasthénique et son copain le pingouin mutant, vous êtes irrécupérable mon vieux.

- Ah oui, j’allais oublier : Megalon est épaulé ce soir par un renfort surprise, rien moins que la pintade géante Gigan, prêtée directement aux Seatopiens par la planète M, comme ça, sans autre justification scénaristique. Et oui, ce bon vieux Gigan avec son œil unique qui lui donne cet air éveillé si caractéristique et surtout sa scie circulaire sur le ventre !





- Tu parles d’une pointure, le même qui s’est pris une branlée dans l’épisode précédent contre Big G et le porc-épic géant Anguirus, alors qu’il avait quand même King Ghidorah dans son coin !

- Votre mauvaise foi est incroyable. Attendez, il fait jouer sa clause de re-match, c’est normal qu’il revienne tenter sa chance ; d’ailleurs pour l’instant, on l’attend toujours.

- Et il n’est pas le seul qu’on attend. Le problème, c'est que le champion en titre n'est toujours pas arrivé ! Godzilla a quitté l'île aux monstres à l’appel de Jet Jaguar pour venir filer une trempe aux deux malfaisants en question... Mais le chemin est long... Ah, voici des images tournées dans les vestiaires, il semble que Godzilla soit en train de traverser le Pacifique pour parvenir jusqu’au lieu du match !



- Ouais, toujours à faire sa star celui-là. Et va z’y que j’arrive en retard pour me faire remarquer...

Ah mais le combat reprend.

- Mais qu’est-ce que c’est que cette nouvelle manœuvre de la grosse blatte ? Elle se sert de ses forets pour se cacher directement sous le ring... enfin sous la terre ! Et en profite pour faire tomber son adversaire en l’attaquant par en dessous. C’est minable ça, c’est une vieille prise de finition d’Anguirus...

- Regardez-moi ce pauvre idiot de Jet Jaguar qui cherche Megalon à quatre pattes avec ses yeux phares anti-brouillards !











- En tout cas, le robot réussit à faire une clé de bras au foret du gros cafard, et s’en sert pour l’extraire du sol manu militari. Oh mon Dieu... Mais qu’est-ce qui arrive !

- C’est Gigan qui transperce les nuages et se précipite sur le ring pour prêter main forte à Megalon. Quel retournement de situation, c’est palpitant !









- Donc si je comprends bien, c'est un match à handicap à 2 contre 1. Et... oh là là ! Ca y est, Mégalon et Gigan se sont jetés sur ce pauvre Jet Jaguar et se le renvoient de l'un à l'autre comme un vulgaire jokari.











- La vache, qu’est ce qu’y ramasse, on dirait le MODEM aux dernières élections. Mais c’est normal, il n’avait qu’à pas filer la première trempe, on ne se moque pas de la team Seatopia-Planète M comme ça ! Des champions, ça se respecte ! En tout cas, ça les fait marrer et ils se la pètent à fond en prenant des poses de winners !

- Ils se le balancent de l’un à l’autre comme un ballon de plage ! Oh non... Tombé du coude alors que Jet Jaguar est inconscient au sol ! C’est affreux, je ne veux pas voir ça... Mais... Mon Dieu ce thème musical qui vient d’éclater ! Oui c’est lui, c’est le champion intercontinental du fracassage d’immeuble qui se précipite dans l’arène. Godzilla est arrivé !











- Mais qu’est-ce qu’il vient ramener sa fraise, on s’amusait très bien sans lui !

- Les méchants sont tétanisés par cette apparition ! Il jaillit sur le ring et s'interpose pour protéger Jet Jaguar ! Les deux lutteurs se serrent la main...

- Dites donc Philippe, il a un peu une sale tronche le Big G ses derniers temps... Avec son nouveau look d’ami des enfants et ses grands yeux tout ronds, il a carrément une tête de canard ce coup-ci.

- Oui, je crois qu’il a eut le même chirurgien esthétique que Johnny en fait....

- Ah ça, on vous le dit, n'achetez pas votre botox chez les hard discounters, c'est quelques économies sur le moment mais après on met toute une vie à le regretter... Tiens, ça y est, les autres se réveillent et attaquent le lézard atomique en même temps !









- Mais Godzilla ne se laisse pas faire et envoie valdinguer les deux autres crétins. Et c’est le coup de la corde à linge ! Et paf Megalon et paf Gigan, ho ho « The champ is here ! », la foule est en délire !

- Mais il utilise une chaise ! Euh non, un arbre... C’est déloyal ! Que fait l’arbitre !

- Et oh, les autres ils attaquent à deux en même temps sans avoir fait le relais, vous allez pas me dire que c’est super légal non plus.

- Et maintenant il donne des petit coups de pied à Megalon, qui gît inconscient au sol, vous appelez ça un champion ? C’est minable.

- Oh mais alors qu’il s’apprête à faire la même chose avec Gigan, celui-ci assène une violente ruade qui sonne "the King of Monsters" !

- C'est quand même super confus, on n'y voit quasiment rien à l'image...

- Vous n'allez pas vous en prendre aussi à l'équipe technique maintenant !

- Je dis juste qu'il est super dur de faire des arrêts sur image convenables, c'est tout ; entre la poussière, les mouvements filmés super cut et la nuit américaine beaucoup trop sombre, y a des fois on ne comprend pas ce qui se passe.

- Faut toujours que vous ralliez, c'est pas possible... Mais revenons au match : maintenant que le champion est au sol, Megalon en profite pour cracher une grenade explosive à la tête de Godzilla ! Mais Jet Jaguar se jette dessus et la renvoie directement sur le cafard !









- Gigan en profite à son tour et se jette sur Godzilla. Oh, il le blesse à l’épaule avec sa scie circulaire ventrale ! Mon Dieu le sang gicle ! C’est un match extreme rules !!







- C’est affreux, les blood matchs sont très rares à la "Toho Kaiju Wrestling Entertainment", contrairement à d’autres fédérations comme la "Daiei Non Stop Action" avec leur lutteur vedette Gamera, où on s’arrache joyeusement les membres...

- Gigan en profite pour repasser plusieurs fois et à chaque fois faire tomber Big G, bien joué mon grand !

- Hé, à d'autres, un petit coup de souffle atomique et voici Gigan qui s’effondre sur un bâtiment bizarre... dont on se demande ce qu’il fait là. Encore un stock-shot je dirais... En tout cas, le combat reprend : Jet Jaguar contre Megalon, Godzilla qui travaille au sol Gigan.

- Ah mais ça ne dure pas, Gigan et Megalon s’échappent et disparaissent dans les airs ou sous terre, vos deux champions restent seuls comme des ahuris sur le ring...









- Oh ça, ils préparent sans doute un mauvais coup les deux autres, qu’est-ce qui se trame encore ? Oh ça y est, ils attaquent encore par derrière, Megalon jaillit du sol et Gigan des airs.

- Le combat reprend, cette fois-ci Godzilla s’en prend à Megalon et je dois bien reconnaître que la blatte passe un sale quart d’heure...

- Mais qu’est-ce qui se passe ? Non, non, Gigan a réussi à planter Jet Jaguar dans le sol ! Et il le prend littéralement en otage !

- Oh la vache, mais comment a-t-il réussi à se coincer dans un trou comme ça ? C’est un peu un boulet votre robot géant quand même.





- Je dois bien reconnaître que le professeur Ibuki a peut-être baclé une ou deux soudures... Mais Godzilla ne se laisse pas faire, un coup de souffle atomique et il se précipite pour aider son ami.



- Megalon revient à l’attaque et bombarde littéralement les deux babyfaces avec des boules de feu, c’est tout le ring qui est en flamme maintenant. Ah ah ! Vos héros sont piégés dans un cercle de feu.

- Un cercle de flammes en forme de cœur quand même, c’est bizarre...

- Vous voyez toujours le mal partout, vous...







- Oh là là c’est mal engagé : Godzilla et Jet Jaguar sont dos à dos sous le feu des bombinettes de Megalon.

- En tout cas, ça les fait bien marrer. Megalon est carrément plié en deux !



- Et en plus il est de nouveau l'heure d'une coupure publicitaire. Mon Dieu, c'est trop de suspense !



- Et oui Christophe, nous nous retrouvons pour le main event de ce soir alors que les deux favoris du public, Godzilla et Jet Jaguar, sont en grande difficulté, coincés dans un cercle de flammes tandis que Megalon et Gigan, en bons heels opportunistes, se moquent de leurs adversaires.



- Normal, ils ont du talent, ils le montrent.

- Ca y est, nos héros réagissent enfin, Godzilla s’accroche au dos de Jet Jaguar et les deux s’envolent dans les airs !

- Oh non, c’est trop facile ça !

- Ah ah, vous ne vous y attendiez pas à celle-là Philippe...



... Et à peine posé, Godzilla bombarde les deux malfaisants à coup de souffle atomique, ouh là là mais c’est la débandade, Gigan tente de se carapater dans les airs !



- Mais non pas maintenant ! Ah non Jet Jaguar monte sur la troisième corde, s’envole, rattrape Gigan au passage et lui porte un coup de la corde à linge, Gigan est au tapis, démolissant un stock-shot de pont au passage.







- Pendant ce temps Godzilla est en train de rouster sévère ce pauvre Megalon qui fait vraiment pitié à voir ! Manchette ! Coup d'arpin ! Il en avale ses propres boules de feu de travers ! Tiens pendant ce temps là le jour s'est levé...



- Sur une étrange idée, ça j'vous le dis, Philippe. C'est un peu téléphoné tout ça. En tout cas c'est un retournement complet de situation, la team Seatopia-Planète M est en train de se faire massacrer sous nos yeux.

- Et maintenant, Jet Jaguar immobilise votre amie la pintade. Il porte une clé de bras à Gigan et le ramène au centre du ring, sous les encouragements de Godzilla lui-même.





- Oh c’est vraiment honteux ça, c'est contre le cours du match !

- Et c’est le porté ! Jet Jaguar soulève le pauvre Gigan sur son épaule, le projette dans les airs où il est cueilli par le souffle de Godzilla !







- Nooon !

- Gigan s’enfuit du ring sans demander son reste, laissant Megalon seul inanimé entre les champions.

- Reviens grand lâche, tu ne peux pas faire ça !!





- Oh oh, ça sent la prise de finition là...

- Ils sont à deux contre un et c’est censé être des gentils !

- Godzilla prend de l’élan alors que Jet Jaguar immobilise Megalon et...





- Hein ?

- Mon Dieu mais c'est incroyable ! Godzilla se met sur sa queue et glisse littéralement les pattes en avant sur le cafard !









- C’est quoi cette nouvelle prise, il ne nous l’avait jamais faite !

- Oui, c'est de l'inédit complet ! Et franchement... il aurait peut-être mieux fait de ne jamais la faire parce que c’est vraiment ridicule.

- Et il remet ça une deuxième fois... Hé ? Mais c’est quoi cette musique derrière, du banjo ?

- Franchement Phillipe, je dois reconnaître que même moi, je suis assez affligé par ce que je vois.

- Et maintenant voilà que Godzilla agrippe Megalon par la queue et l’envoie valdinguer au sol comme un vulgaire sac de patates.







- Le pauvre Megalon préfère s’enfuir et va se cacher sous terre... Les Seatopiens eux-mêmes jettent l’éponge en refermant les failles tectoniques qui avaient permis à Megalon d'apparaître. Et c’est une victoire par count out.







- Honteux, moi je vous le dis, c’est honteux.

- La musique retentit, le public de trois personnes est en délire ! Les deux héros se serrent la main, une bien belle victoire ! Godzilla quitte le ring sous les acclamations.

- Pffff, je refuse de cautionner ça !

- Aaah, vous dites ça parce que vous n'avez plus sept ans. Le public visé lui est en délire ! Quant à Jet Jaguar, il reprend sa taille humaine. Nous venons d’assister à la naissance d’une nouvelle superstar. D'ailleurs retentit le nouveau thème musical de Jet Jaguar :

"C'est bel et bien un robot créé par l'homme

Jet Jaguar ! Jet Jaguar !

Tu es notre héros,

tu vas sauver la paix du monde entier,

tu feras preuve de courage !

Godzilla et Jet Jaguar!

PUNCH PUNCH PUNCH !

Ne pleurons pas, devenons aussi fort que toi !"


- Mon Dieu quelle horreur !

- Il est temps de rendre l'antenne en vous remerciant d'avoir suivi ce nouvel épisode de "Kaiju Attack" ! La suite... au prochain numéro !!!!





Rico
Rico

Godzilla contre Megalon

Vidéos

Noter cette vidéo :

PUB

Les notes des membres

Moyenne : 3.83
avatar de John Nada John Nada : 3.75
avatar de MrKlaus MrKlaus : 3.75
avatar de Rico Rico : 4

Cote de rareté





En 73, Godzilla contre Megalon, 13ème épisode godzillesque, sorti en France au cinéma sous le titre fallacieux de "Godzilla 80" , représente probablement le nadir de la série. Presque unanimement reconnu par les fans comme l'un des plus craignos des 28 films de la saga, ce métrage concentre toutes les tares d’un mythe à la dérive pour devenir un monument de kitsch et de ringardise.



On peut le retrouver sur l'un des packs édités par "Avanti" aux côtés de "Godzilla and Mothra : The Battle for Earth" de 93, bien meilleur soit dit en passant. Par contre c'est version japonaise sous-titrée. Bien sûr c'est mieux pour les puristes mais quelque chose me dit que la VF originale des années 70 aurait encore pu rajouter une couche de n'importe quoi au joyeux délire ambiant.



Les figurines du film, pour pouvoir reproduire leurs empoignades de catcheurs balourds à la maison.
Cote de rareté : 2/Trouvable Consulter le barème de notation

Affiches en plus

L'affiche américaine qui explique ce qui s'est véritablement passé le 11 septembre 2001
L'affiche américaine qui explique ce qui s'est véritablement passé le 11 septembre 2001
Une lobby card semble t-il mexicaine.
Une lobby card semble t-il mexicaine.
Une affiche espagnol qui pour faire bonne mesure rajoute Superman et Gorgo ( monstre du film éponyme d'Eugene Lourié en 61)
Une affiche espagnol qui pour faire bonne mesure rajoute Superman et Gorgo ( monstre du film éponyme d'Eugene Lourié en 61)
une VHS américaine
une VHS américaine
L'affiche allemande qui mêle King Kong à l'affaire
L'affiche allemande qui mêle King Kong à l'affaire