Accueil > Chroniques > Nanars monstrueux > Monstres géants > Godzilla Vs Space Godzilla

Godzilla Vs Space Godzilla

  • Titre original : Gojira VS Supesugojira
  • Réalisateur : Kensho Yamashita
  • Année : 1994
  • Pays : Japon
  • Genre : Un peu pataud (Catégorie : Monstres géants)
  • Durée : 1h48
  • Acteurs principaux : Megumi Odaka, Jun Hashizume, Zenkichi Yoneyama, Akira Emoto
Note :
1,5
Kornichon
Kornichon

Chronique



Les militaires japonais ont mis au point le projet Mogera afin de tuer Godzilla. Mogera est un robot qui fait ici sa deuxième apparition cinématographique, la première datant de 1957, dans le film "Prisonnières des Martiens" aka "The Mysterians".



Mogera 1957 / Mogera 1994



Les pilotes de Mogera, faciles à reconnaître grâce au "M" sur leur casque !


Les Nations-Unies demandent un changement de plan du projet Mogera car la Terre est menacée par l'arrivée d'un monstre de l'espace. Le robot est donc sommé d'anéantir ce monstre menaçant avant de liquider Godzilla.



Un énorme White Fire géant fonce sur la Terre.


Le monstre – autant le dire tout de suite, il s'agit de Space Godzilla – s'écrase sur une petite île où vit Minya, le fils de Godzilla. Le choc réveille Godzilla qui faisait dodo au fond de l'eau non loin de là (apparement, le lézard atomique supporte mal la compagnie de son chiard et préfère aller dormir dans l'eau !).



Pendant ce temps, deux scientifiques, Mr Okubo et Mme Chinatsu Gondo, convainquent Miki Saegusa de participer à un autre projet, le projet "T", qui a pour but de sauver le monde en contrôlant Godzilla par télépathie. Miki, qui a des pouvoirs de télépathie et de télékinésie, est un personnage récurrent des Godzilla des années 90.



Miki a le pouvoir de télépathie, semble t-il grâce à ses oreilles.


Deux soldats du projet T, Kiyo Sato et Koji Shinjo, sont alors envoyés sur l'île de la famille Godzilla dans le but d'implanter un amplificateur télépathique sur Godzilla qui permettra donc à Miki de le contrôler. Ils font la rencontre de Yuki, un militaire dur à cuire et taciturne, qui fait une fixation sur Godzilla : il est là pour le tuer.



Space Godzilla a déjà foutu un beau bordel sur l'île.



Le comité d'accueil de l'île.


Kiyo, Koji et Yuki ayant froidement fait connaissance, ils installent ensemble des mines lacrymogènes (hum hum) sur la plage pour affaiblir Godzilla lorsqu'il s'y aventurera.

De leur côté, Okubo et Gondo expliquent à la NASA, bien incompétente quand il s'agit de monstres géants, japonais de surcroît, que Space Godzilla est venu sur Terre dans le seul but de latter la gueule à Godzilla. Cool !

Accompagnés de Miki Saegusa, ces derniers partent à leur tour sur l'île, où quelque chose a déclenché les gazs lacrymogènes. Il s'agit bien entendu de ce chenapan sans malice de Minya, qui vient traîner là où il ne faut pas !



- C'est quoi cette fumée rose ? Un blob en train de brûler ?

- Meuh non, c'est qu'au Japon les gazs lacrymogènes sont roses, c'est tellement plus fun !


Les petits cris de panique de Minya attirent Godzilla. Quelle aubaine pour le projet T !



"Qu'est-ce qu'il y a encore, fiston ?



"Quel boulet ce Minya ! Où il est, que je lui fiche une bonne fessée !!"


Godzilla ne sait pas qu'il est doublement menacé ! Le projet T l'a dans le viseur, ainsi que Yuki qui veut le tuer à l'aide d'une balle spéciale. Heureusement, Yuki rate son coup, mais pas les gars du projet T. Ce qui veut dire que Godzilla est maintenant sous le contrôle de Miki.



"Godzilla, va me chercher une bière, steuplé."


Space Godzilla s'approche de la Terre ! Tiens ?!? Mais... est-ce qu'il n'y a pas déjà atterri au début du film ??



Peu importe, on envoie rapidement Mogera pour l'intercepter, mais ce dernier se prend très vite une branlée ! La voie est libre pour Space Godzilla qui se dirige droit vers son île (où il a déjà atterri).



"J'adore atterrir sur la Terre, et je peux recommencer autant de fois qu'je veux !!"



Le comité d'accueil.



"Pousse-toi d'là petit ! Tu vois pas que j'atterris !!"



Ben ouais, un deuxième atterrissage surprise, ça coupe le squeele !


Space Godzilla est enfin là. Minya est dans les parages et évidemment il se fait enquiquiner ! L'énergie émise par Space Godzilla fait perdre le contrôle par télépathie de Godzilla. Ce dernier peut donc prendre l'initiative d'aller se frotter à Space Godzilla qui ne fait rien qu'à embêter son fiston.



"Don't touch my son, you low-life punk !"


L'affrontement est inéluctable !



"Pour l'amour du ciel Minya, pousse-toi du milieu !"



Ca va barder !



"N'aie pas peur, Papa est là."


Space Godzilla il est super balèze, il envoie un rayon d'énergie en plein dans la poire à Godzilla. Godzilla se casse lamentablement la gueule, sur le côté, pouf.



Pourtant, un lézard atomique ça ne boit pas d'alcool !?


Godzilla se relève, va s'assurer que Minya va bien (parce que la famille, c'est sacré) et ce fourbe de Space Godzilla en profite évidemment pour lui en remettre une couche. Godzilla vacille sous le choc et se re-casse la gueule lamentablement, toujours sur le côté, re-pouf !



"Non, ne me regarde pas me viander, fils ! M'enfin !... je suis ton père !!"


C'est la fin de la baston, Space Godzilla s'en va et Godzilla retourne à l'eau. Le projet T est un échec.

--- ENTRACTE ---



"- C'est plutôt long comme chronique, vous avez vu ça !

- Ben... c'est que le scénario du film est assez tordu...

- Hein ? quoi ?"


--- FIN DE L'ENTRACTE ---


C'est bien beau toutes ces bagarres, mais il ne faudrait pas oublier les hommes et les femmes de ce film qui ont aussi leurs petites histoires !



"J'aime le romantisme inégalable qu'inspire un coucher de soleil."


Oui mais nous sommes dans un film de Godzilla, on n'est pas venus pour voir une histoire à l'eau de rose. Miki, en bonne professionnelle et habituée aux daikajus, rectifie donc immédiatement le tir !



Oui, oui ! Elle parle bien de Godzilla, et ramène le débat au sujet qui nous intéresse !


C'est l'heure de la deuxième attaque de Space Godzilla.



Tiens, tiens... d'un plan à l'autre, on passe de la nuit au jour dans la même scène ? Le réalisateur rendrait-il un hommage appuyé à Ed Wood ?

De mauvaise foi, il utilisera comme argument que l'on peut voir qu'il est 6h58 du matin et que le soleil va se lever ? Mouais...


Mode "Phrase Très Longue" ON


Lors d'un petit interlude scientifique, nous apprenons que Space Godzilla s'est généré à partir de cellules de Godzilla qui ont fait le chemin jusque dans l'espace à cause d'un morceau de chair resté collé sur une aile de Mothra qui s'en est allé à la fin du film "Mothra VS Godzilla" de 1992, lesdites cellules ayant alors été absorbées par un trou noir puis recrachées par un trou blanc (?), le tout mélangé avec des cristaux issus d'une explosion d'étoiles et donc ainsi naquit Space Godzilla.

Mode "Phrase Très Longue" OFF


Tout le monde a compris ?

Pendant ce temps, Kiyo, Koji et Yuki acceptent de piloter Mogera, Okubo quitte le projet T et kidnappe Miki qui sera sauvée par ses amis Kiyo et Koji.

On apprend également pourquoi Yuki en veut tant à Godzilla : c'est parce qu'un gars qui est mort dans Godzilla VS Biollante, ben c'était son meilleur ami. Ce même gars était également le frère de Mme Gondo, étonnant non !?

Bon. Revenons à Godzilla qui part à la rencontre de Space Godzilla. En chemin, il ne peut pas s'empêcher de casser quelques maquettes et de faire peur à des gens qui courent. Une vilaine habitude.



Le genre d'images indispensables pour les fans de Godzilla !


Space Godzilla s'est installé à côté de la tour Fukuoka, afin d'en tirer toute son énergie.



"Ne courrez pas, je suis votre ami !"


Mogera vient le latter un peu mais au final se prend encore une sacrée branlée !



Tiens !? La nuit retombe déjà ?!?



Tous les coups bas sont permis !


Godzilla arrive, c'est le deuxième combat ! Le spectateur y croit jusqu'à ce que Godzilla fasse une troisième chute latérale. Il doit y avoir un défaut dans le costume.



"Décidemment, mon amour propre en aura pris un coup dans ce film..."


C'est le passage "pseudo-suspense où Godzilla s'en prend plein la poire".



Impuissant, Godzilla est bien obligé de réfléchir et il comprend enfin que Space Godzilla tire son énergie de la tour et qu'il n'y a plus qu'à la péter, cette putain d'tour.



Think and destroy !


Mogera revient à la charge et Space Godzilla subit donc une double attaque.



Mogera est un robot très moderne à piloter. En effet, si vous êtes dépassés par les évènements, le robot vous explique par des mots très simples ce qui est en train de se passer. Dans le cas présent, nous sommes en pleine bataille !



Space Godzilla s'énerve, Mogera dégaine.


Godzilla subit... sa quatrième chute latérale !



Jamais 3 sans 4 !



Space Godzilla fait mumuse avec Mogera.



Pas besoin d'explication grâce à Mogera !



Godzilla voit rouge et donne le coup de grâce à Space Godzilla. Meurs, vil monstre de l'espace !


Mogera est en piteux état, Yuki est coincé à l'intérieur. Miki va le sauver grâce à ses pouvoirs télékinésiques.



Je vous ai menti, ce n'est pas de ses oreilles qu'elle tire ses pouvoirs !


Voilà, tout est bien qui finit bien...



Et le film se termine sur une note de bonne humeur, grâce à Minya.



Mouahaha, ça fait bientôt 40 ans que Minya est né (1967) et il ne sait toujours pas utiliser son souffle atomique !

THE END


Un nanar sur les plans du concept et du scénario, indiscutablement. Cependant, ma note ne sera pas très élevée dans la mesure où lors du premier visionnage, je me suis un peu ennuyé. La version DVD que propose Aventi est malheureusement doublée en anglais, nous privant du charme de la V.O. Musicalement, point de thème godzillesque dans cet opus, mais de la vulgaire musique de film d'action à l'américaine. Et surtout, le côté kitsch si suave des années 60 et 70 que j'affectionne tant n'est pas au rendez-vous... Même si Godzilla a tout de même une démarche bien nanarde avec son paquet de cellulite !



Kornichon
Kornichon

Godzilla Vs Space Godzilla
PUB

Les notes des membres

Moyenne : 2.5
avatar de John Nada John Nada : 3
avatar de Kornichon Kornichon : 1,5
avatar de Rico Rico : 3

Cote de rareté

Un grand merci à Aventi pour avoir ressorti pas moins de 10 Godzillas (et 3 Mothra) dans de beaux packs luxueux. On le trouve présenté en coffret avec "Le Retour de Godzilla" de 1984, opus qui relança la série dans les années 80. Bien qu'il n'y ait qu'une version anglaise sous-titrée français et malgré l'absence totale de bonus, le fait qu'on les trouve encore en ligne à des prix ridicules (jusqu'à 2,99 € le coffret !) compense très largement.
Cote de rareté: 2/Trouvable Consulter le barème de notation