Accueil > Chroniques > Nanars d'action > Super-héros > Magie Noire à Haïti

Magie Noire à Haïti

  • Titre original : Santo contra la magia negra
  • Réalisateur : Alfredo B. Crevenna
  • Année : 1973
  • Pays : Mexique
  • Genre : Catch vaudou (Catégorie : Super-héros)
  • Durée : 1h35
  • Acteurs principaux : Rodolfo Guzman Huerta (Santo), Sasha Montenegro, Elsa Cardenas, Fernando Oses, Gerty Jones
Note :
2.5
MrKlaus
MrKlaus

Chronique



Hola ! hombre ! prends oune chaise yé vé té raconter l'histoire dé Santo contre la magie noire ! Mais avant tout ça fera 10 pesos...

La série des Santo a connu des hauts et des bas (surtout des bas d’ailleurs). Ses meilleurs épisodes sont ceux qui datent des années 60 comme le sublime "Superman contre les femmes vampires" qui, malgré son potentiel nanar, bénéficiait d’une splendide photographie et d’un charme indéniable, ou bien encore Santo et le trésor de Dracula (parmi le peu que j'ai vu, le meilleur de la série) monument de délire inspiré certainement du serial américain des années 50. Mais difficile de trouver une qualité à ce "Magie noire à Haïti" datant de 1972, bien que tout soit vraiment tourné à Haïti.



Santo (qui travaille pour Interpol) est envoyé en mission spéciale sur l'île de Haïti afin de protéger un savant détenteur de la formule secrète d'une arme redoutable. Deux autre savants qui eux aussi connaissaient ladite formule sont morts dans des circonstances mystérieuses (en fait c'est grâce à la magie noire mais Chut ! Santo n'a pas vu le générique). Au fait, inutile de préciser qui est Santo sinon que c'est un super catcheur au masque d'argent qui combat le crime sans répit et affronte des ennemis aussi variés que Dracula, Frankenstein, la momie, le loup-garou, les martiens, la fille de Frankenstein et Bon ça va j'arrête.



Qu'il soit au Mexique ou ailleurs, Santo est toujours serein.




A peine arrivé à destination, Santo et un de ses collègues sont attaqués par des zombies au sens de l'humour très approximatif. N'écoutant que son courage, notre lutteur préféré les fait alors fuir en utilisant un démonte-pneu en guise de crucifix. Très fort ! En fait la responsable n'est autre que Dejanira, une méchante magicienne (jouée par Sasha Montenegro, une starlette qui fut paraît-il l'épouse d'un ancien président du Mexique) utilisant ses pouvoirs pour le compte de deux espions provenant d'un pays inconnu.



La méchante Dejanira (Bellamira en V.O.).




La vilaine Dejanira envoie des catcheurs zombifiés pour vaincre Santo mais rien n'y fait car Santo est un surhomme et même un mort-vivant catcheur ne peut le battre parce que c'est le héros du film donc c'est le plus fort.



Dejanira faisant un peu de vaudou avec quelques amis.




La sorcière parvient finalement à tuer le dernier savant et le transforme en zombie afin qu'il vole la formule cachée dans son bureau. Puis elle s'en débarrasse quand elle n'en a plus besoin. Mais où est passé Santo ? Bah même s'il a foiré sa mission il continue à mener son enquête, fait un peu de tourisme et surtout s'adonne à son occupation préférée : le catch. C'est alors qu'il rencontre Michelle, une autre sorcière (mais qui pratique la magie blanche) qui lui explique toute l'histoire : la méchante sorcière, le vaudou, la formule secrète, les espions, etc.



Bon Santo là il a enfin compris (il était temps) donc il va régler son comte à la sorcière. Dans mon souvenir elle meurt mordue par un serpent mais je ne sais plus comment. Je me souviens du plan où Santo observe intensément son cadavre pendant deux bonnes minutes afin d'en arriver à la conclusion suivante : « Elle est morte ! ». Bravo Santo, c'est bien toi le meilleur !





Caramba ! En voila un homme qui a des cojones.


Là on croit que c'est fini mais NON ! Santo retrouve les deux espions. Il leur pète les dents et là le film peut enfin se terminer.



Une petite anecdote en passant : Santo, dans la vraie vie n’ôtait pratiquement jamais son masque mais Elsa Cardenas (qui est l'héroïne du film) aurait eu le privilège de voir le vrai visage de notre lutteur favori. Autre petite anecdote, on retrouve dans ce film Fernando Oses, un autre catcheur mais non masqué celui-ci. En plus de faire l'acteur il est aussi scénariste de quelques films, bref c'est un peu le Georges Eastman du bis mexicain.



D'autres lobby cards d'époque.




Malgré son potentiel, "Magie noire à Haïti" est loin d'offrir un divertissement intense, la faute à de trop nombreuses scènes de remplissage (plans façon carte postale pour office du tourisme, matchs de catch sans intérêt) ainsi qu'une enquête très, très mollassonne où l'on se demande si ce n'est pas l'inspecteur Derrick qui se cache derrière ce masque d'argent, sans oublier quelques éléments qui pourront en faire fuir certains, comme cette séance de vaudou où ils tuent une chèvre pour de vrai (bienvenue au Mexique !). Pourtant, certains passages sont vraiment grandioses, comme celui qui se déroule dans une mine et où un petit mec maigrichon donne des coups de fouets aux esclaves en gesticulant et en criant dans tous les sens (difficile de ne pas rire).





Autre chose la musique est signée par un groupe (sans doute haïtien) qui répond au doux nom des « Difficiles de Petionville ». D'après le très érudit Le Rôdeur (spécialiste de la musique haïtienne), dans leurs pays d'origine ils seraient le groupe le plus connu après Emile et Image. Malheureusement le groupe se sépara et tandis que les uns continuait leur carrière musicale sous le nom des Difficiles del Bale, les autres fondèrent le groupe les Gypsies de Petionville.



Viva Santoooooooooooooo !!!



MrKlaus
MrKlaus

Magie Noire à Haïti
PUB

Cote de rareté

Le film est sorti en vidéo française chez "VIP", une K7 pas évidente à dénicher.



La Cinémathèque française l'avait programmé lors d'une soirée bis « Sorcellerie mexicaine » en double programme avec « Yambao, fille de Satan », une comédie musicale teintée de fantastique. Un DVD existe au Mexique chez l'éditeur mexicain "RTC" avec des sous-titres ingles y frances ! Une pièce rare à trouver semble t-il, au vu du prix où on la voit sur certains sites de vente en ligne (jusqu'à 75 $ ! Totalmente loco !).







Coleccion grandes classicos !
Cote de rareté : 3/Rare Consulter le barème de notation