Accueil > Chroniques > Nanars martiaux > Ninjas > Ninja Territory

Ninja Territory

  • Titre original : Ninja Territory
  • Titres alternatifs : Ninja USA, Ninja Destructor, The Kickboxing Eagle, Ninja Demon's Massacre
  • Réalisateur : Tommy Cheung (pseudo d'un yes-man de Filmark)
  • Année : 1988
  • Pays : Hong Kong
  • Genre : Moule-bite et vieilles ficelles (Catégorie : Ninjas)
  • Durée : 1h30
  • Acteurs principaux : Stuart Smith, Edmund Morris, Ken Ashley, Ted Brooke
  • Producteur : Tomas Tang
Note :
2.5
Wolfwood
Wolfwood

Chronique

Multimedia Innovation Centre, Hong Kong. 9h30



L'amphithéâtre se remplit paisiblement lorsque le professeur Ho fait son entrée.



- "Un peu de silence. Asseyez-vous tous, le cours va commencer. J'installe le rétroprojecteur, ne soyez pas étonnés si des images apparaissent derrière moi" déclare-t-il.



"Bon tout le monde est là ? Aujourd'hui nous allons comme prévu aborder un thème un peu particulier : le film de ninja. J'espère que vous avez tous visionné le film qui sera le sujet de cette séance comme je vous l'avais demandé, Ninja USA ou Ninja Territory ou Ninja Demon's Massacre ou Ninja Destructor ou encore The Kickboxing Eagle que j'ai moi-même réalisé…























…Oui, une question ?



- Monsieur, excusez-moi de vous interrompre mais vous dites que c'est un de vos films, or au générique on peut lire le nom de "Tommy Cheung", de plus quel intérêt de donner plusieurs titres différents à un même film ?"



Une partie de la salle se met alors à rire, le professeur compris.



- "Vous êtes plutôt drôle vous !" reprend Mr Ho, "mais c'est justement l'une des choses essentielles que nous allons apprendre aujourd'hui. Cette technique est en fait employée pour faire connaître le film au plus grand nombre ! Certains aiment les films de ninjas, d'autres préfèrent ceux de kickboxing… Ainsi une même œuvre peut-elle être vue par de nombreuses personnes, vous comprenez ? Ce n'est pas grave, reprenons… Alors ce film, comme vous avez dû le remarquer, suit une trame très limpide, avec des act… j'ai entendu "2 en 1" au fond ! Qui a dit "2 en 1" ? Je n'ai jamais fait de "2 en 1", compris ?! Le prochain qui ose dire le contraire, je l'envoie chez le directeur, vous savez à quel point Mr Thayer peut se montrer sévère.... Oui donc les acteurs. Qui peut me citer au moins un acteur du film ? Celui-ci par exemple :













Le même jeune homme que tout à l'heure prend alors la parole :



- "Euh... Edmund Morris?"



Cette fois-ci, l'ensemble des étudiants s'esclaffe.



- "Si vous êtes ici pour faire rire vos camarades, ce n'est pas la peine, vous sortez.



- Mais je…



- Pas de mais, faites-moi le plaisir de quitter cet amphi immédiatement. Et vous me ferez un exposé pour la semaine prochaine sur la place de la pastèque dans l'entraînement ninja."



L'étudiant quitte la salle en bougonnant.



"Bon reprenons. Où en étais-je ? Ah oui, l'acteur, une autre proposition… Oui j'ai entendu ! Stuart Smith ? Bien, voilà un élève sérieux.



Maintenant l'histoire. Notre héros, que vous voyez ici, est agent d'Interpol. Il a pour mission de démanteler un trafic. Il va s'attirer les foudres de nombreux ninjas qui vont chercher à l'éliminer mais, heureusement, le ninja d'or le protège.











Stuart va alors demander de l'aide à l'un de ces coéquipiers. Celui-ci a maille à partir avec des voyous dans une histoire de protection d'un bar mais là n'est pas l'essentiel car il doit aider deux autres agents, qui s'étaient fait passés pour des précepteurs afin d'approcher le grand méchant de l'histoire. J'ai essayé de le rendre encore plus complexe que d'habitude, notamment grâce à l'intervention de son ex-femme qui…









… Oui, c'est vous qu'on attend. Qu'est-ce que vous étiez en train de raconter à votre voisin ? Je vous en prie, si vous avez quelque chose d'intéressant à dire, faites-en profiter l'ensemble de vos camarades. Alors ?



- Euh… rien monsieur… juste que… enfin… tout ça me fait penser beaucoup à d'autres de vos films, ces trafics, ces agents d'Interpol… sans vous offenser… je ne vois rien de foncièrement original dans tout ça.



- Mmh... il semble que vous ayez très envie de rejoindre votre ami dans le couloir, vous. Je vous en prie, allez-y. Même exposé, même date. Prenez vos affaires et sortez."



Tandis que l'étudiant sort, le cours reprend.



"Donc oui, quoiqu'on en dise ce film est original. Tout d'abord j'ai apporté beaucoup de soin aux scènes de combats, je voulais quelque chose de nouveau, de spécial. Cette séquence de la plage par exemple, grand moment de cinéma ! Qui avant moi a eu l'audace de tourner une scène où l'un des héros du film lutte en slip de bain contre des ninjas venus de nulle part ? Révolutionnaire, n'est-ce pas ?

















Ensuite, il ne faut pas avoir peur de faire confiance aux techniques qui fonctionnent. C'est pourquoi j'ai décidé d'avoir recours aux mannequins en mousse et cela à deux reprises, notamment dans cette scène où le ninja d'or, acculé par ses assaillants, décide de se suicider. Avez-vous ressenti toute la portée dramatique de l'événement ?















J'ai aussi utilisé les bombinettes à fumée, ça ne coûte pas cher et cela met de la couleur, de la fantaisie. Encore une fois, j'ai déjà utilisé cette astuce mais elle reste efficace. Il y a également un très beau sabre lance-fumée.











Je me suis également permis quelques clins d'oeils, ces clichés par exemple :











Cela ne fait-il pas "western" ? Digne de Sergio Leone, vous ne trouvez pas ?!











Et ce look, c'est la classe, non ?! Très "Miami Vice", je trouve.



Parlons un peu du second héros. Celui-ci ne doit pas être en reste, demeurer dans l'ombre, il faut que le spectateur comprenne qu'il est très fort lui aussi. Avez-vous remarqué l'astuce des petites plaques d'acier pour éviter de se faire perforer par des couteaux, et à l'endroit précis où a lieu l'impact, comme si notre justicier savait à l'avance où les méchants allez utiliser leurs projectiles ? Encore une de mes brillantes idées pour montrer que notre redresseur de torts est, non seulement le plus rusé, mais aussi le plus fort.



Et cette fin. Osez prétendre que cela n'est pas original : retour à la partie occidentale du métrage, une poursuite d'anthologie s'engage alors et là, de façon complètement inopinée, comme pour surprendre encore le spectateur…













…FIN !! C'est sensationnel. Oui, vous avez une question ?



- Euh, oui j'ai eu un problème monsieur. En fait, je n'ai pu me procurer qu'une cassette en version française. Oh, pas que je ne maîtrise pas la langue, au contraire, mais je n'ai pas bien tout compris. En effet, à un moment a lieu un mariage, c'est bien ça ?



- Oui et bien ?



- En fait, je ne saisis pas pourquoi le trafiquant dit que son mariage est "un symbole pour le socialisme" et tout le dialogue qui suit, cette confrontation entre le capitalisme et le communisme, j'avoue ne pas tout saisir…



- Vous n'y êtes pas. C'est encore une de mes grandes idées. Opposer le gentil héros proaméricain à la racaille communiste, cela accentue le manichéisme si important dans ce genre de métrage. Je ne vous en veut pas, il faut dire que ces doubleurs, surtout les Français, ont une tendance à faire passer mes films pour des… hum, comment appellent-ils ça déjà… des "nanars" ?! J'ai même cru comprendre qu'un site Internet y était entièrement consacré, du moins j'en ai entendu parler par une connaissance. Oh, je vois qu'il va bientôt être l'heure. Alors surtout n'oubliez pas tout ce que je vous ai appris aujourd'hui, la semaine prochaine, interrogation. Et si on a le temps on commencera le cours sur l'utilisation de stock-shots dans les films de commandos. Bon, allez en B209, vous avez cours d'élaboration scénaristique avec le professeur Tremblay. Merci à vous, à la semaine prochaine.





[Un immense merci au Rôdeur pour les captures d'écran sans lesquelles cette chronique ne serait rien.]





Wolfwood
Wolfwood

Ninja Territory
PUB

Les notes des membres

Moyenne : 2.05
avatar de Kobal Kobal : 2.25
avatar de LeRôdeur LeRôdeur : 1
avatar de MrKlaus MrKlaus : 2
avatar de Rico Rico : 2.5
avatar de Wolfwood Wolfwood : 2.5

Cote de rareté

Bon, vous avez au début de la chronique la liste des éditions VHS frauduleuses qui font qu'on retrouve ce film sous des titres et des apparences des plus diverses (généralement des sous marques d'"Initial", roi de la jaquette volante). Par manque de Richard Harrison, celui-là ne semble pas avoir bénéficié d'un pressage DVD, mais vu qu'on le retrouve sous des identités extrêmement variées, on restera prudent...





A titre d'exemple, ce "Ninja Invasion" (collection Full Contact) contient une VHS étiquetée "Ninja Mission" (titre qui apparaît également à l'écran) qui n'est autre que le Ninja Territory alias Ninja Demon's Massacre etc. chroniqué ici. Sauf que... connaissant les pratiques de cet éditeur, rien ne signifie que toutes les VHS "Ninja Invasion" de cette collection contiennent bien ce film... écouler plusieurs films différents sous une même jaquette s'est déjà vu chez Full Contact. Ainsi, selon VHS Survivors, certains exemplaires contiendraient Ninja Destroyer, de Godfrey Ho.
Cote de rareté: 5/Pièce de collection Consulter le barème de notation