Accueil > Chroniques > Nanars épiques > Aventures > Sheena reine de la jungle

Sheena reine de la jungle

  • Titre original : Sheena: Queen of the Jungle
  • Réalisateur : John Guillermin
  • Année : 1984
  • Pays : Etats-Unis
  • Genre : Tarzannerie nunuche (Catégorie : Aventures)
  • Durée : 1h57
  • Acteurs principaux : Tanya Roberts, Ted Wass, Donovan Scott, Elizabeth of Toro, France Zobda, Trevor Thomas
Note :
2.5
Rico
Rico

Chronique





Parmi tous les sous-genres qui peuplent le monde merveilleux du nanar, il est un oublié qui nous a pourtant fourni des pièces de gros calibres : le film de jungle.



Aaaah l’Afrique, ses forêts majestueuses, sa nature sauvage, ses chimpanzés farceurs et ses porteurs noirs qui s’enfuient dès le premier signe de danger. On se souvient de « Congo » et de ses gorilles plus intelligents que ses comédiens, des « Allan Quatermain » avec Richard Chamberlain en simili Indiana Jones et Sharon Stone en débutante ingénue, du « Tarzan » avec Bo Derek et l’inexpressif Miles O'KeeffeAtor » les gars !), sans compter des trucs nettement plus improbables dont on vous a touché deux mots comme l’italien « Karzan » ( dit le maître de la jungle pour les intimes ) avec Johnny Kissmuller (authentique !).



Tous ces films sont des chefs-d’oeuvre en comparaison de l’effarant « Sheena reine de la jungle » : qu’est ce qui a pu pousser dans les années 80 quelques producteurs inconscients à vouloir transposer sur grand écran une bande dessinée du plus pur style colonial, où une blonde en bikini élevée par des gentils sauvages joue les Tarzan dans une Afrique de carton-pâte ? Et pourquoi pas Zembla le film tant qu’on y est ? Ou Akim Color ?







Il est juste de signaler qu’une série télé Sheena dans les années 50 avec une certaine Irish Mc Calla a existé...







On confie la caméra à un yes-man obéissant mais compétent, John Guillermin (« La Tour Infernale » dans les bons jours, « King Kong II » dans les mauvais) et c’est parti pour le délire : Sheena est une sauvageonne blonde recueillie enfant par la tribu des Zambulis qui la vénère comme leur déesse ( mais bon les Noirs sont des grands enfants c’est bien connu). Elle passe son temps à parcourir la jungle en écoutant les conseil de Shaman sa mentor et à discuter télépathiquement avec les animaux.





Sheena et ses zamboulis




Quand un vilain arriviste fait tuer le président local en faisant accuser les zambulis pour mieux s’emparer du pouvoir et des terres de la tribu, Sheena se fâche tout rouge et décide de lui filer une raclée. Au passage elle tombe amoureuse d’un journaliste américain bien benêt qui en a trop vu et qui doit fuir les mercenaires du nouveau président. La tarzane et le type de la ville vont donc se réfugier dans la jungle pour affronter le méchants et ses sbires et sauver les Zambulis.





Pause tendresse




Bien sûr, il y a des longueurs, de grands moments de remplissage touristiques où l’Afrique déploie sa ténébreuse et sauvage beauté (un peu comme dans ma phrase en fait...). Mais il y a aussi des moments de pur n’importe quoi. En effet si vous avez le malheur de tomber sur ce film vous aurez la possibilité de voir la PREMIERE ATTAQUE MORTELLE DE FLAMANTS ROSES ! ! ! Et ça même les italiens n’avait pas osé ! Vous assisterez à une attaque de prison où des gardes armés se font battre à plate couture par des chimpanzés ! Où vous contemplerez un éléphant qui plie les pales (en carton, ça se voit ! !) d’un hélicoptère.



Mais tout cela serait oublier l’attraction principale du film : Tanya Roberts ! !





Tania on t'aime, mais comment dire... C'est d'un point de vue de la crédibilité que ça pêche un peu tu vois...




Aaaaah Tania !!! Plus qu’une carrière, un naufrage: Dar l’invincible, où elle était encore brune (un éclair de lucidité, elle refuse de tourner dans le 2 chroniqué sur ce site) puis un rôle de James Bond girl particulièrement nunuche dans le très inégal « Dangereusement votre » (Christopher Walken et Grace Jones en méchants mais aussi un Roger Moore sexagénaire qui doit être doublé dès qu’il ouvre une porte...) et enfin Sheena qui devait lui ouvrir les portes de la gloire. Après un tel désastre artistique et financier, elle se reconvertie quelques temps dans la comédie ou le thriller érotique de seconde zone ( on la vue à poil chez Fred Olen Ray) avant de se voir offrir un ultime repêchage dans la série « That’s seventies show »



Oh la bonne foi de l’actrice n’est pas à mettre en cause, elle fait tout se qu’elle peut pour avoir l’air crédible. Elle se lave toute nue sous les cascades, regarde ses partenaires de ses grands yeux bleus de porcelaine en se concentrant très fort pour débiter son texte avec conviction, secoue sa chevelure, prend la pose pour appeler télépathiquement ses amis animaux...





Tanya à fond dans son rôle !




Mais ça marche pas ! Avec sa coiffure Loréal, son petit justaucorps en cuir et son teint de lavabo (je veux bien qu’elle n’ai pas une nature de peau à bronzer mais pour quelqu'un ayant vécu toute sa vie en Afrique...) on n’y croit pas une seconde. Contemplez quelques unes des photos illustrant le jeu de Tanya et dites moi si elle a vraiment l’air d’une tarzanne de choc !









Tarzounette...




Quand on pense que Sybil Danning avait été contactée pour le rôle...



Mais tout ça n’est rien face à LA SCENE QUI TUE et récompense tout nanarophile qui se fade ce naveton friqué (quoique l’attaque des flamants roses vaut aussi son pesant de cacahouètes).. Tanya, crinière au vent, chevauchant un ZEBRE au ralenti sur une musique repompée sur du Vangelis. A pleurer de rire ! Le zèbre est en fait un poulain peinturluré, de loin l’illusion est plutôt réussie...







Allez 2,5/5 pour Tanya et quelques scènes qui sont de véritables pépites....



Bien entendu à sa sortie le film a pris des critiques saignantes et une gaufre monstrueuse au box office. Au razzies award de 84 ( les oscars du pire !) ils ont été nominés dans toutes les catégories dont plus mauvais film, réalisateur, scénario, actrice. Coup de bol pour eux Boléro de John Derek a tout rafflé et Bo Derek reçu le prix de la plus mauvaise actrice. J’ai hâte de tomber un jour sur ce film !



Pourtant, il est enfin à noter que des producteurs actuels inconscients ( ou défoncés à la cocaïne, les avis divergent) se sont lancés dans une série télé « Sheena reine de la jungle » avec Gina Lee Nolin, une ancienne d’Alerte à Malibu.







Comme disait Elie Wiesel, quiconque n’écoute pas les leçons de l’Histoire est condamné à la répéter...



Alors ne venez pas vous plaindre messieurs les producteurs, vous aurez été prévenus...





Rico
Rico

Sheena reine de la jungle
PUB

Les notes des membres

Moyenne : 2.13
avatar de John Nada John Nada : 1.75
avatar de Rico Rico : 2.5

Cote de rareté

Il semble n'exister pour l'instant qu'un modeste zone 1 édité par "Sony/Columbia" et hélas dénué de tout bonus en dehors de la bande annonce de "Jumanji". Par contre elle contient une V.F. et des sous-titres dans de nombreuses langues dont le français. En France même, il faudra dégotter l'une des deux VHS "RCA/Columbia" d'époque.







Dites voir, sur la jaquette du DVD américain, ce ne serait pas une tête de tigre derrière Tanya... pour un film censé se passer en Afrique ?
Cote de rareté : 3/Rare Consulter le barème de notation