Accueil > Chroniques > Nanars épiques > Heroic-fantasy > Thor le guerrier

Thor le guerrier

  • Titre original : Thor il Conquistatore
  • Réalisateur : Tonino Ricci sous le pseudo d'Anthony Richmond
  • Année : 1983
  • Pays : Italie
  • Genre : Sous, sous, sous Conan le barbare (Catégorie : Heroic-fantasy)
  • Durée : 1H30
  • Acteurs principaux : Conrad Nichols, Maria Romano, Malisa Longo
Note :
3
Labroche
Labroche

Chronique









Thor est un film d'Anthony Richmond, avec, dans le rôle titre, son acteur fétiche, son égérie : le grand Conrad Nichols.





Salut vous me reconnaissez, c'est moi Conrad Nichols... Ouais en fait je m'appelle réellement Luigi Mezzanotte et à part ça je fais du théâtre en Italie, mais bon si c'est pour aider mon pote Tonino à faire ses films de vacances.




Rappelons pour les non-initiés que ce grand couple nanar était déjà à l'origine de l'immense Rush, chroniqué dans ce site par votre serviteur.







Thor nous conte une quête improbable menée par un guerrier et son gourou pour venger la mort de ses parents, veulement assassinés par une tribu sans pitié.









Non, il ne s'agit pas d'un jeu de rôle grandeur nature mais d'un vrai film de cinéma. N'empêche qu'on a connu des G.N. plus fortunés.



Détail cocasse, ces deux têtes de fantômes harcelant notre héros ont été recyclée à partir de celle de deux extra-terrestres du piteux Space Odyssey d'Alfonso Brescia !




Il convient pour bien apprécier ce nanar de porter une attention toute particulière à ce gourou nommé Etna qui accompagne notre héros durant ses aventures. C'est en fait un homme-oiseau (un homme-chouette pour être plus précis) qui ne sert à rien à part nous faire rire grâce à ses apparitions aussi ridicules que ses répliques, qui pour la plupart nous sont directement adressées. Il se ballade sans cesse vêtu d'une espèce de vieille serpillière toute trouée qui ferait passer le gilet offert par Anémone à Thierry Lhermitte dans "Le Père Noël est une Ordure" pour une veste Gucci. Il est de plus doté d'une nature très perverse puisqu'à chaque fois que son protégé fait une conquête, Etna reluque éhontément (vieille chouette va !).





Etna l'homme-chouette. Pas gâté côté scénar.




Bref, ce personnage est d'une grande importance dans ce nanar des forêts... Et oui car, comme dans bien des nanars, les lieux où se déroulent les différentes scènes du film suggèrent un relatif manque de moyens (euphémisme). De ce point de vue, Thor remporte d'ailleurs sans conteste la palme de l'économie. Si le triptyque "usine pseudo désaffectée (en fait les scènes sont tournées le dimanche)/carrière/forêt" est désormais reconnu comme une constante dans les lieux de tournages de nanars, Thor se contente de se dérouler dans une forêt, un point c'est tout ! Le casting doit comporter une quinzaine d'acteurs et ferait passer "Vercingétorix" pour, allez, "Les Dix Commandements"...











Combats, maquillages, figurants... Ca sent la dèche !




Les scènes d'action sont bien entendu au sommet et nous rappellent constamment l'importance capitale des chorégraphes pour la crédibilité d'un film. Il en est de même pour les costumes. C'est bien la première fois que nous voyons des acteurs assumer avec un tel aplomb des casques faits de paniers d'osier semblables à ceux que l'on peut trouver sur les marchés de notre France la plus profonde.





Des couvre-chefs d'un goût très sûr




Je n'aborderai pas ici le domaine du scénario puisqu'il est pratiquement inexistant. Je soulignerai juste la misogynie ambiante qui renforce l'aspect nanar des dialogues, et le non-sens de la quête du grand Thor.





Un grand film de cinéma qu'il disait Tonino... J't'en ficherai !




Pas du tout machiste la symbolique !!




Et un plan nichon au passage ! Si tu crois qu'on t'a pas vu venir !




Thor est donc bel est bien un bon gros nanar des familles, et l'amateur éclairé y trouvera largement son compte (acteurs, scénario, cascades, j'en passe et des meilleures). Cependant le néophyte trouvera peut-être cette oeuvrette un poil trop "hardcore", c'est pourquoi nous lui conseillerons plutôt Rush ou Le Chevalier du Monde Perdu pour s'initier au genre.





Bon c'est pas grave, on se rattrapera sur Rush 2 !






Labroche
Labroche

Thor le guerrier
PUB

Les notes des membres

Moyenne : 2.19
avatar de Kobal Kobal : 1.25
avatar de Labroche Labroche : 3
avatar de Nikita Nikita : 2.5
avatar de Rico Rico : 2

Cote de rareté

Les éditions "LCJ" ont dernièrement réédité ce film en vu d'étoffer leur collection peplum passablement fournie en rogatons invendables ("Samson contre Hercule", "Maciste et les filles de la vallée" etc.). Le master est propre, mais seule une VF est disponible. Quant aux bonus, il s'agit des bandes-annonces de la collection et de vagues filmos repompées sur IMDB. Mais le film méritait-il plus ?







Le film avait bien entendu fait l'objet d'éditions VHS, notamment chez Delta Vidéo (visuel en en-tête de chronique) et chez Proserpine (visuel ci-dessous) :



Cote de rareté : 2/Trouvable Consulter le barème de notation

Affiches en plus

Une affiche égyptienne.
Une affiche égyptienne.