Accueil > Personnalités > Fred Williamson

Fred Williamson

Fred Williamson

Biographie



Fred "The Hammer" Williamson est né le 5 Mars 1938 à Gary, Indiana, USA. Après des études d’architecture à la North West University, il devient l’une des stars du football américain professionnel (défenseur chez les 49ers de San Francisco puis chez les Chiefs de Kansas City), où son jeu très physique lui vaut le surnom de The Hammer (le marteau). Comme acteur, à l'instar de Jim Brown, Richard Roundtree ou encore Pam Grier, l’une des grandes figures de la série B américaine à destination du public Noir, la Blaxploitation, genre très actif tout au long des années 70.





Fred Williamson fait ses véritables débuts en 1970 dans la sitcom Julia, dans laquelle il interprète le petit ami étudiant et macho de l’actrice Diahann Carroll. Et c'est sous la houlette de deux cinéastes importants qu’il fait ses débuts au cinéma : il joue un footballeur dans MASH de Robert Altman, film narrant les exploits drolatiques des occupants d’un hôpital de fortune à l’arrière du front de la guerre de Corée, puis un Noir humaniste dans Dis moi que tu m’aimes Junie Moon, sombre portrait de trois marginaux handicapés, tiré du récit d’une ex-assistante sociale, Marjorie Kaufman, et mis en scène par Otto Preminger.



Les années 70 voient l’explosion de la blaxpoitation dont Fred Williamson va devenir l’une des vedettes les plus marquantes. Sa grande taille, sa carrure massive et son passé de star du football l’orientent naturellement vers des rôles de durs à cuire intraitables, en qualité de héros justicier, ou en tant que méchant de service. Tour à tour boxeur, policier, karatéka, cow-boy voire même modèle nu (pour le magazine Playgirl en 1973), il a campé une cinquantaine de héros blacks au noms très évocateurs : Hammer, Black Rider Joshua, Nigger Charley, Black Cobra, Black Caesar, Boss Nigger… parfois dans des films qu’il produit et met lui-même en scène. Parmi les films-cultes de la blaxploitation, relevons deux oeuvres de Larry Cohen : Le Parrain de Harlem (Black Caesar) et Casse dans la ville (Hell up in Harlem), également Bucktown, avec Pam Grier, ou encore La Chevauchée terrible, un black spaghetti western réalisé par Antonio Margheriti alias Anthony M. Dawson et qui réunit également Jim Kelly, Jim Brown et Richard Roundtree.






Après l'âge d'or de la blaxploitation, Fred Williamson se recycle dans le bis européen. C’est ainsi qu’on le voit camper des barbares à moustache dans des sous-coproductions hautes en couleur signées Enzo G. Castellari, Edoardo Margheriti (fils d’Antonio), David Worth ou Lucio Fulci. Gentil barbare dans Les Nouveaux Barbares, guerrier du Bronx aux côtés de Mark Gregory dans Les Guerriers du Bronx, guerrier du monde perdu aux côtés de Robert Ginty dans Le Chevalier du Monde Perdu et mercenaire du futur dans 2072, les Mercenaires du Futur (c’était l'époque où tout était dans le titre !).


Fredo dans Les Nouveaux Barbares


Il est également de la distribution de deux films du français Jean-Marie Pallardy : policier dans Foxtrap / Piège pour un tueur puis karatéka qui frappe sur des petits vieux dans le franco-moustachu Vivre pour Survivre a.k.a. White Fire dans lequel il retrouve Robert Ginty.





Aujourd’hui, Fred Williamson évoque cette amusante collection de nanars bricolo-kitsch avec un sourire en coin, et en tête, le souvenir de belles vacances passées sous le soleil de l’Italie. Egalement à son palmarès, Les Durs, film de gangster de Duccio Tessari aux côtés de Lino Ventura et Vigilante, polar urbain sécuritaire de William Lustig dans lequel il interprète le chef d’une milice palliant les carences de la justice officielle dans les bas fonds de New York.





Au cours des années 90, Quentin Tarantino, grand fan du cinéma black, rend hommage à ses idoles au travers du personnage central de Jackie Brown, interprété par Pam Grier. Tarantino et Robert Rodriguez confient à Fred Williamson le rôle d’un biker dans Une Nuit en Enfer. Le monde entier redécouvre alors les films blaxploitation.







Larry Cohen remet le couvert avec Original gangstas qui réunit Jim Brown, Richard Roundtree, Pam Grier et Fred Williamson, de retour en grâce. Williamson tourne ensuite pour John Woo (Blackjack) et enregistre un sympathique succès avec l’une de ses propres réalisations, Down n’Dirty.







retour vers les acteurs

Filmographie

1969 - Deadlock (TV), de Lamont Johnson

1970 - Dis-moi que tu m’aimes Junie Moon (Tell Me That You Love Me, Junie Moon), de Otto Preminger

1970 - MASH (id), de Robert Altman

1972 - Hammer, de Bruce D. Clark

1972 - The Legend of Nigger Charley, de Martin Goldman

1973 - Casse dans la ville (Hell Up in Harlem), de Larry Cohen

1973 - The Soul of Nigger Charley, de Larry G. Spangler

1973 - That Man Bolt, de David Lowell Rich

1973 - Le Parrain, de Harlem (Black Caesar), de Larry Cohen

1974 - Black Eye (id), de Jack Arnold

1974 - Les 3 Justiciers / Les Démolisseurs (Three the Hard Way), de Gordon Parks Jr.

1974 - Les Durs (Uomini duri), de Duccio Tessari

1974 - Crazy Joe, de Carlo Lizzani

1975 - Adiós amigo, de Fred Williamson

1975 - Bucktown, de Arthur Marks

1975 - Protection rapprochée (Death Journey), de Fred Williamson

1975 - La Chevauchée terrible (Take a Hard Ride), de Antonio Margheriti

1975 - Boss Nigger, de Jack Arnold

1976 - Joshua, de Larry G. Spangler

1976 - Mean Johnny Barrows, de Fred Williamson

1976 - Black Rider (No Way Back), de Fred Williamson

1976 - Joshua, de Larry G. Spangler

1977 - Mr. Mean, de Fred Williamson

1977 - Une poignée, de salopards (Quel maledetto treno blindato), de Enzo G. Castellari

1978 - Le Gang des aveugles / Fureur aveugle (Blind Rage), de Efren C. Piñon

1978 - Wheels (TV), de Jerry London

1979 - Express to Terror (id) (TV), de Dan Curtis

1980 - Fist of Fear, Touch of Death, de Matthew Mallinson

1981 - Il Cappotto di legno, de Gianni Manera

1982 - Les Nouveaux barbares (I Nuovi barbari), de Enzo G. Castellari

1982 - Vigilante (id), de William Lustig

1982 - Les 4 Justiciers / Chuck (One Down, Two to Go), de Fred Williamson

1982 - Les Guerriers du Bronx (1990: I guerrieri del Bronx), de Enzo G. Castellari

1983 - Le Chevalier du monde perdu (Il Giustiziere della terra perduta), de David Worth

1983 - 2072, les mercenaires du futur (I Guerrieri dell'anno 2072), de Lucio Fulci

1983 - Terminal Force (The Big Score), de Fred Williamson

1983 - The Last Fight, de Fred Williamson

1984 - Autorisé à tuer (Impatto mortale), de Fabrizio, de Angelis

1984 - Vivre pour survivre / White Fire / Le diamant, de Jean-Marie Pallardy

1985 - Half Nelson (TV)

1986 - Foxtrap / Piège pour un tueur, de Jean-Marie Pallardy

1986 - Le Convoyeur (The Messenger), de Fred Williamson

1987 - Black Cobra (Cobra nero), de Stelvio Massi

1987 - L'Enfer des héros (Eroi all'inferno), de Stelvio Massi

1987 - Delta Force Commando, de Pierluigi Ciriaci

1988 - Black Cobra 2 (Cobra nero 2), de Edoardo Margheriti

1988 - Deadly Intent, de Nigel Dick

1989 - The Kill Reflex, de Fred Williamson

1990 - Black Cobra 3: Manila Connection / Coup de main aux Philippines (Cobra nero 3), de Edoardo Margheriti

1990 - Black Cobra 4: Detective Malone, de Umberto Lenzi

1991 - 3 Days to a Kill (TV), de Fred Williamson

1991 - Delta Force Commando 2, de Pierluigi Ciriaci

1991 - Steele's Law, de Fred Williamson

1992 - Deceptions, de L.J. Munkler

1992 - South Beach, de Fred Williamson

1992 - State of Mind, de Reginald Adamson

1995 - Silent Hunter, de Fred Williamson

1996 - Original Gangstas, de Larry Cohen

1996 - Une Nuit en enfer (From Dusk Till Dawn), de Robert Rodriguez

1997 - Night Vision, de Gil Bettman

1998 - Les Démons du maïs 5 (Children of the Corn 5), de Ethan Wiley

1998 - Blackjack (id), de John Woo

1998 - Ride (id), de Millicent Shelton

1999 - Active Stealth, de Fred Olen Ray

1999 - Whatever It Takes, de Brady MacKenzie

2000 - Down'n Dirty (id), de Fred Williamson

2000 - Submerged (id), de Fred Olen Ray

2001 - The Rage Within, de Mike Norris

2001 - Deadly Rhapsody, de Don Abernathy

2001 - Carmen: A Hip Hopera (TV), de Robert Townsend

2001 - Shadow Fury, de Makoto Yokoyama

2002 - On the Edge, de Fred Williamson

2003 - Vegas Vampires, de Fred Williamson

2004 - Starsky & Hutch, de Todd Phillips

2004 - Lexie, de Fred Williamson

2005 - Transformed, de Leo Fong

2006 - Spaced Out, de Scott Grenke

2006 - Soft Target / Crooked, de Art Camacho

2007 - Fighting Words, de E. Paul Edwards

2007 - Revamped, de Jeff Rector

2009 - Dropping Evil, de Adam Protextor

2009 - Shoot the Hero, de Christian Sesma

2009 - Street Poet, de Eric Paul Jones

2011 - Zombie Apocalypse: Redemption, de Ryan Thompson

2011 - Beyond Control, de Patrick Jerome

En vedette dans les séries TV :

Julia
Half Nelson
Fast Track