Accueil > Personnalités > Richard Norton

Richard Norton

Richard Norton

Biographie

Eternel monsieur muscle de la série B bourrine, Richard Norton est l’un des artistes martiaux les plus efficaces des bas-fonds du cinéma. Si ses dons de comédien se sont révélés trop limités pour lui permettre une carrière de premier plan, ses qualités athlétiques ont souvent permis aux nombreux nanars qui l’employèrent, de se hisser un cran au-dessus.



Richard est né en Australie le 6 janvier 1950. Ceinture noire de karaté à l’âge de 17 ans, il devient rapidement agent de sécurité dans des night-clubs, puis instructeur dans diverses écoles d’arts martiaux australiennes. Richard pratique également le jiu-jitsu, le kick-boxing et le judo. Son premier contact avec le show-business survient lors d’une tournée australienne des Rolling Stones : il est chargé de la sécurité du groupe et s’occupe également de coacher les séances de gymnastique de Mick Jagger. Cette première expérience va lui valoir de nombreux autres emplois comme garde du corps d’artistes musicaux lors de leurs tournées aux Antipodes : il veille notamment à la sécurité de Rod Stewart, David Bowie et du groupe ABBA, dont il est également prof de gym (on l’aperçoit ainsi dans « ABBA : the movie »). Les risques du métier de garde du corps (il dira plus tard se reconnaître dans le personnage interprété par Kevin Costner dans « Bodyguard ») l’inciteront à vouloir changer de profession. En 1979, il accompagne la chanteuse Linda Rondstadt aux Etats-Unis et décide de s’y établir définitivement. Linda l'encourage à tenter sa chance en tant que comédien.



C’est sa rencontre avec Chuck Norris qui va décider de sa carrière : en pleine préparation de La Fureur du Juste, Norris est impressionné par son talent d’artiste martial et le fait engager dans un second rôle. Ils joueront ensemble dans deux autres films et resteront amis : Norton sera plus tard responsable des cascades et comédien dans divers épisodes de la série télé « Walker Texas Ranger ».



Richard Norton entame une triple carrière de comédien, cascadeur et instructeur en arts martiaux qui va lui permettre de faire durablement son trou dans le milieu du cinéma. Dans American Warrior, où il tient un petit rôle, il se voit ainsi chargé de doubler Michael Dudikoff pour les combats d’arts martiaux : c’est lui qui porte la cagoule dans la plupart des scènes où Dudikoff est censé revêtir son costume de ninja ! Le succès de « Force 5 » de Robert Clouse lui vaut des engagements internationaux, et on le verra ainsi apparaître dans des films chinois de Hong Kong, où il travaille avec Jackie Chan et Sammo Hung, et surtout philippins. Abonné aux rôles de méchant blanc dans les films chinois, Norton se voit au contraire promu au rang de héros dans les « faux films américains » du philippin Cirio H. Santiago, affrontant gaillardement des hordes de barbares post-apocalyptiques dans des sous-Mad Max remplis de voitures tunées.







C’est durant sa période asiatique que Richard Norton commence à travailler avec Cynthia Rothrock, alors expatriée à HK. Cynthia et Richard deviennent de grands amis (mais apparemment pas amants, contrairement à ce qu'ont écrit certains) et joueront ensemble dans un grand nombre de films, en Asie comme aux Etats-Unis, ce qui leur vaudra le surnom de « Fred Astaire et Ginger Rogers ». On les voit ainsi en méchants blancs dans « Shanghaï express », en couple de justiciers dans les deux «  Rage & Honor », et en adversaires dans Lady Kickboxer.





Richard Norton est également l’adversaire de Jackie Chan dans « Niki Larson » : leur scène de combat est l’un des clous de ce film très inégal (avec celle qui oppose Chan à Gary Daniels), bien que la grande différence de taille et de poids entre les deux comédiens, rendant la synchronisation de leurs mouvements difficile, oblige Richard à être doublé par un Chinois sur certains plans.





Acteur très limité, Richard Norton compense ses défauts par une indéniable présence physique et des dons de combattant qui font oublier son manque d’expressivité. Sincèrement intéressé par son métier, il travaillera son jeu d’acteur et dira toujours tenter de bien faire, par respect pour le public. Plein d’humour, l’homme demeurera modeste et sans grandes illusions sur sa filmographie, n’hésitant pas à qualifier Apocalypse Warriors (Raiders of the Sun), post-apocalyptique philippin rempli de stock-shots, d’ « infâme ».



L’âge venant, et n’ayant pas atteint les cimes de la gloire, Richard Norton n’en poursuit pas moins une tranquille carrière de comédien et de chorégraphe de combats. Il s’essaie également à la production, et continue de pratiquer assidûment les arts martiaux. Malgré une filmographie que l’on qualifiera poliment d’inégale pour ce qui est de son travail d'acteur, Richard Norton s’est affirmé comme l’une des présences les plus sympathiquement familières de la série B et Z. De videur de boîte de nuit à mini-star du nanar d’action, le karatéka des Antipodes aura fait un bon bout de chemin.

Nikita
Nikita

retour vers les acteurs

Filmographie



2006 - Road house 2 : last call

2004 - Dream warrior (+ réalisateur de seconde équipe)

2003 - Mind games

2002 - Redemption

2001 - The Rage within

2001 - Amazons and Gladiators (+ réalisateur de seconde équipe)

2000 - Nautilus

1998 - Black Legion

1998 - Les Nouvelles aventures de Robin des bois (série télé dont il co-réalise certains épisodes)

1997 - Soul of the avenger

1997 - Haute tension (Strategic Command)

1997 - Mister Cool (Mister nice guy)

1996 - Fugitive X : innocent target (TV)

1995 - Tough and deadly

1995 - The Iron Fist / Under the Gun (acteur + producteur)



1994 - Rage (Deathfight)

1994 - Cyber tracker

1994 - Direct heat

1993 - Niki Larson (City hunter)

1993 - Walker Texas ranger (série télé)

1993 - Rage & Honor 2 (acteur + producteur)

1992 – Honor and Glory (uniquement producteur au côté de Godfrey Ho et Cynthia Rothrock)

1992 - Iron Heart

1992 - Lady kickboxer (Lady dragon)

1992 - Apocalypse Warriors (Raiders of the sun)

1992 - Rage & Honor (acteur + producteur)

1992 - Good vibrations (TV)

1991 - China O’Brien 2

1990 - China O’Brien

1990 - Blood street

1989 - Sword of Bushido



1989 - Hyperspace

1989 - Le Sang des héros (Blood of the heroes)

1988 - N.A.M. (Not another mistake)

1988 - Jungle heat

1988 - License to kill

1988 - Hawkeye / Karaté cops

1987 - Kick boxing (The Fighter / The kickfighter)

1987 - Return of the kickfighter / Mission terminate

1987 - Fight to Win

1986 - Les Nouveaux conquérants (Future Hunters / Deadly quest / Spear of destiny)

1986 - Shanghaï express

1986 - Magic Crystal

1986 - Apocalypse Warriors (Equalizer 2000)

1985 - Gymkata

1985 - Le Flic de Hong Kong 2 (Twinkle Twinkle Lucky Stars)

1985 - American Warrior (American ninja)

1983 - Oeil pour oeil (Lone Wolf McQuade)

1982 - L’Exécuteur de Hong Kong (Forced vengeance)

1981 - Force 5 (Force Five)

1980 - La Fureur du juste (The Octagon)

1977 - ABBA : the movie