Accueil > Personnalités > Michel Galabru

Michel Galabru

Michel Galabru

Biographie



Michel Galabru est sans doute à la fois l'acteur français le plus populaire parmi les rescapés du comique franchouillard, et un exemple de comédien dont la carrière demeure d'une immense richesse malgré des plongeons occasionnels dans les tréfonds du nanar.



Michel Galabru est né le 27 octobre 1922 à Safi (Maroc). Lorsqu'il a sept ans, sa famille part s'installer en métropole et le petit Michel, supporter de l'équipe de Montpellier, rêve alors de devenir footballeur professionnel. Peu porté sur les études, il suit des cours de droit pour faire plaisir à son père mais, réquisitionné par le STO en 1942, il est d'abord envoyé dans un camp de travail à Klagenfurt, en Autriche, puis devient forgeron en Yougoslavie, où il est libéré par les Partisans de Tito. De retour dans le sud de la France, Michel attrape le virus du théâtre en écoutant des enregistrements de Sacha Guitry et Yvonne Printemps. Il monte à Paris et obtient une place de contrôleur au Théâtre national populaire.



En 1947, il réussit le concours d'entrée au Conservatoire national de Paris, d'où il sortira avec un prix du meilleur jeune comédien. Il travaillera ensuite à la Comédie Française de 1950 à 1957, jouant les classiques du répertoire, de Shakespeare à Molière. Ayant quitté cette prestigieuse maison, il entamera alors une carrière dans le théâtre de boulevard. La comédie est sa vraie voie, qu'il ne quittera plus. Actif au théâtre et à la télévision (on le voit notamment dans un célèbre "Cyrano de Bergerac" de l'ORTF, où il interprète le cuisinier Ragueneau), Michel Galabru devient de plus en plus familier auprès du grand public. La série des "Gendarme", où il donne la réplique à Louis de Funès, le consacre vedette populaire.



Michel Galabru devra cependant attendre "Le Viager" de Pierre Tchernia (1971), pour se voir offrir un rôle comique un peu plus relevé. Les années 70 sont pour l'acteur une période de gloire : notre homme tourne une quantité impressionnante de films, parmi lesquels un très grand nombre de nanars comiques, comme "Les Vacanciers" de Michel Gérard, "Le Führer en folie" de Philippe Clair, "Soldat Duroc ça va être ta fête" et autres "Y'a un os dans la moulinette". Le comédien avouera sans complexes avoir beaucoup d'impôts à payer. D'autres sources rapportent que si ce grand comédien s'est compromis dans autant de films peu recommandables, c'est surtout parce que la première de ses trois femmes était une harpie épouvantable qui le harcelait constamment pour qu'il rapporte toujours plus d'argent au foyer. Pour la paix de leur ménage, Michel Galabru finissait, paraît-il, toujours par craquer.



Parallèlement, Michel Galabru tourne des comédies plus relevées comme "La Cage aux folles", mais rappelle dans des films comme "Flic ou voyou" et le méconnu "Monsieur Balboss" (où il interprète un policier corrompu) qu'il sait être un bon acteur dramatique. C'est surtout avec "Le Juge et l'assassin" de Bertrand Tavernier que Michel Galabru assoira définitivement sa réputation de grand comédien : interprète d'un tueur fou, il remporte le César du meilleur acteur. On le reverra dans des rôles "sérieux" à de nombreuses reprises, notamment dans "Le Choix des armes", "Subway" ou "Kamikaze" (où il joue un inventeur fou qui tue les présentateurs télé en direct, en envoyant des ondes à travers l'écran !).



Michel Galabru alterne, dans les années 80, films et pièces de théâtre avec un succès non démenti. L'effondrement de la comédie populaire à la française ne lui nuira que modérément : l'homme a déjà prouvé depuis longtemps sa polyvalence et sait rappeler à l'occasion (comme dans "Uranus" de Claude Berri) qu'il est un grand acteur.


Michel Galabru au théâtre dans "La Femme du Boulanger".


Sa grande activité, ainsi que son talent de second rôle comique, ne pouvaient que conduire Michel Galabru à côtoyer le nanar français dans ce qu'il a de plus bas. L'homme a cependant surnagé et su garder l'affection du public, qu'il a conquis grâce à un jeu exubérant hérité des monstres sacrés des années 30. Grand acteur, certes, mais habitué du nanar. Familier de la série Z, mais reconnu par ses pairs. Toute la richesse du cinéma résumée en une carrière, qui nous rappelle utilement qu'un nanar, tel qu'il est conçu ici, est avant tout un mauvais film que l'on aime et que cela vaut également pour ses acteurs.



A l'issue d'une carrière incroyablement remplie, Michel Galabru s'est éteint dans son sommeil le 4 janvier 2016, à l'âge de 93 ans.

Nikita
Nikita

retour vers les acteurs

Filmographie

2015 - L'origine de la violence
2013 - Les Invincibles
2012 - La mémoire dans la chair
2010 - Un poison violent
2010 - Mumu
2010 - Louis la Chance (voix)
2009 - Cineman
2009 - L'étrange monsieur Trip
2009 - À deux c'est plus facile (TV)
2009 - Le petit Nicolas
2009 - Neuilly sa mère !
2009 - Chaussettes, opus 124 (TV)
2008 - Bouquet final
2008 - La jeune fille et les loups
2008 - Bienvenue chez les Ch'tis
2006 - Antonio Vivaldi, un prince à Venise
2006 - Henry Dunant : du rouge sur la croix (TV)
2005 - Les amants de la dent blanche (TV)
2004 - Coup de vache (TV)
2004 - Le Silence de la mer (TV)
2004 - Nuit noire
2004 - San-Antonio
2003 - Les clefs de bagnole
2000 - Les Acteurs
1999 - Astérix et Obélix contre César
1998 - Hors jeu
1998 - Que la lumière soit
1996 - Rainbow pour Rimbaud
1996 - Mon homme
1992 - Room Service
1992 - Belle époque
1991 - Les Eaux dormantes
1991 - Le Jour des rois
1990 - Le Dénommé
1990 - Uranus
1990 - Feu sur le candidat
1990 - Le Provincial
1990 - Le Silence d'ailleurs
1989 - La Folle journée ou Le mariage de Figaro
1989 - La Révolution française
1989 - L'Invité surprise
1988 - Envoyez les violons
1987 - Poule et frites
1987 - Soigne ta droite
1987 - La Vie dissolue de Gérard Floque
1986 - Grand Guignol
1986 - Un gendarme en Benidorm
1986 - Kamikaze
1986 - Les Frères Pétard
1986 - Je hais les acteurs 1986 - Suivez mon regard
1985 - Le Facteur de Saint Tropez
1985 - Tranches de vie
1985 - La Cage aux folles 3 - 'Elles' se marient
1985 - Ne prends pas les poulets pour des pigeons
1985 - Monsieur de Pourceaugnac
1985 - Subway
1985 - Le Téléphone sonne toujours deux fois
1984 - Du sel sur la peau
1984 - Partenaires
1984 - Réveillon chez Bob
1984 - Les Fausses confidences
1984 - La Triche
1984 - Notre histoire
1983 - Adam et Ève
1983 - Vous habitez chez vos parents ?
1983 - Papy fait de la résistance
1983 - C'est facile et ça peut rapporter... 20 ans
1983 - L'Été meurtrier
1982 - Le Bahut va craquer
1982 - Le Braconnier de Dieu
1982 - Les Diplômés du dernier rang
1982 - En cas de guerre mondiale, je file à l'étranger
1982 - Le Gendarme et les gendarmettes
1982 - On l'appelle catastrophe
1982 - On s'en fout... nous on s'aime
1982 - Sandy
1982 - Y a-t-il un Français dans la salle ?
1982 - Salut, j'arrive
1982 - Le Bourgeois gentilhomme
1981 - Est-ce bien raisonnable ?
1981 - Si ma gueule vous plaît...
1981 - Te marre pas... c'est pour rire !
1981 - Les Bidasses aux grandes manœuvres
1981 - Le Choix des armes
1981 - Les Fourberies de Scapin
1980 - Celles qu'on n'a pas eues
1980 - Signé Furax
1980 - Sono fotogenico
1980 - Les Sous-doués
1980 - Une semaine de vacances
1980 - La Cage aux folles II
1980 - Une merveilleuse journée
1980 - Tout dépend des filles...
1979 - L'Avare
1979 - Ciao, les mecs
1979 - Le Gagnant
1979 - Le Guignolo
1979 - Le Mors aux dents
1979 - La Ville des silences
1979 - Duos sur canapé
1979 - Flic ou voyou
1978 - L'Amour en question
1978 - Confidences pour confidences
1978 - Le Gendarme et les extra-terrestres
1978 - Laissez-moi rêver ou Drôles de diams
1978 - Le Pion
1978 - La Cage aux folles
1978 - L'Horoscope
1978 - Chaussette surprise
1978 - Le Beaujolais nouveau est arrivé
1977 - Qui a tué le chat ?
1977 - Genre masculin
1977 - Portrait de groupe avec dame
1977 - Le Mille-pattes fait des claquettes
1977 - Le Maestro
1976 - L'Amour en herbe
1976 - Le Chasseur de chez Maxim's
1976 - La Nuit de Saint-Germain-des-Prés
1976 - Qu'il est joli garçon l'assassin de papa
1976 - Le Trouble-fesses
1976 - La Grande récré
1975 - Le Grand fanfaron / Le Grand fanfaron et le petit connard / Les Bidasses en vadrouille
1975 - L'Intrépide
1975 - Le Juge et l'assassin
1975 - Soldat Duroc, ça va être ta fête
1975 - L'Ibis rouge
1975 - Section spéciale
1974 - Deux grandes filles dans un pyjama
1974 - Les Vacanciers
1974 - Y'a un os dans la moulinette
1974 - C'est jeune et ça sait tout !
1974 - Le Plumard en folie
1974 - Un linceul n'a pas de poches
1973 - Le Concierge
1973 - Le Führer en folie
1973 - Les Gaspards
1973 - Par ici la monnaie
1973 - La Valise
1973 - Le Grand bazar
1973 - La Dernière bourrée à Paris
1973 - Ah! Si mon moine voulait...
1972 - La Belle affaire
1972 - Elle cause plus, elle flingue
1972 - L'Oeuf
1972 - Quelques messieurs trop tranquilles
1972 - Le Viager
1971 - La Grande maffia
1971 - Jo
1970 - Le Gendarme en balade
1969 - L'Auvergnat et l'autobus
1969 - Aux frais de la princesse
1969 - La Coqueluche
1969 - La Honte de la famille
1968 - Le Gendarme se marie
1968 - Un drôle de colonel
1967 - Ces messieurs de la famille
1967 - Le Mois le plus beau
1967 - Le Petit baigneur
1966 - Le Facteur s'en va-t-en guerre
1966 - Monsieur le président-directeur général
1966 - La Bourse et la vie
1965 - Angélique et le roi
1965 - Les Baratineurs
1965 - Brigade antigangs
1965 - Le Gendarme à New York
1965 - La Sentinelle endormie
1964 - La Bonne occase
1964 - Le Corniaud
1964 - Le Gendarme de St. Tropez
1964 - Les Gorilles
1964 - Moi et les hommes de 40 ans
1964 - Les Pieds nickelés
1963 - Le Bon roi Dagobert
1963 - Clémentine chérie
1963 - La Cuisine au beurre
1962 - Fumée, histoire et fantaisie
1962 - La Salamandre d'or
1962 - Tartarin de Tarascon
1962 - Le Voyage à Biarritz
1962 - Nous irons à Deauville
1961 - Les Amours célèbres
1961 - La Guerre des boutons
1961 - Lafayette
1961 - Un soir sur la plage
1960 - Le Mordus
1960 - Cyrano de Bergerac (TV)
1959 - L'Eau à la bouche
1959 - Les Affreux
1959 - L'Increvable
1958 - Suivez-moi jeune homme
1956 - Trois de la canebière
1954 - Les Lettres de mon moulin
1953 - Ma femme, ma vache et moi
1949 - Dernière heure, édition spéciale