Accueil > Glossaire > C > Coquille

Le glossaire de nanarland

Pitch, 2 en 1, Nudie, Rape and Revenge, Nanar volontaire, Kaiju Eiga, nous nous sommes rendu compte que les termes employés frisaient parfois le jargon. Pas question de déconcerter le néophyte : le nanar, comme tout objet d'étude, mérite d'avoir un vocabulaire accessible et clairement défini.
Grâce à ce lexique, vous pourrez saisir le jargon de la cinéphilie pointue et/ou décadente, mais aussi découvrir ou approfondir votre science du monde fantastique du mauvais film symathique.
Voici donc pour la première fois au monde le glossaire nanar, simple, évolutif, et richement illustré.

Le glossaire nanarland

Coquille :

Viendrait selon certains lettrés des moines pélerins de Saint-Jacques de Compostelle dont la coquille était l'emblème, et dont j'ai oublié l'histoire exacte (peut-être qu'ils faisaient des fôtes en recopiant la Bible). L'origine officieuse est plus rigolote et moins tordue : quand un typographe oublie la lettre "q" dans ce mot, cela donne un sens étrange à la phrase.
La coquille est un caractère qui, par erreur / bâclage / non compréhension de la langue, a été renversé ou substitué à un autre dans la composition d'un texte ornant une jaquette de VHS / DVD, ou un générique. Plus le nombre de coquilles est important par rapport au texte global, plus le potentiel nanar de l’objet augmente. Ex : "Le garde du crops", "L’invation des ninja"…




Ici, la jaquette et le menu du DVD ne sont pas d'accord sur l'orthographe du titre.


Les jaquettes d'obscurs nanars n'ont pas le monopole des fôtes, comme le prouve cette édition DVD de série télévisée.
Le glossaire