Accueil > Glossaire > N > Nu Image

Le glossaire de nanarland

Pitch, 2 en 1, Nudie, Rape and Revenge, Nanar volontaire, Kaiju Eiga, nous nous sommes rendu compte que les termes employés frisaient parfois le jargon. Pas question de déconcerter le néophyte : le nanar, comme tout objet d'étude, mérite d'avoir un vocabulaire accessible et clairement défini.
Grâce à ce lexique, vous pourrez saisir le jargon de la cinéphilie pointue et/ou décadente, mais aussi découvrir ou approfondir votre science du monde fantastique du mauvais film symathique.
Voici donc pour la première fois au monde le glossaire nanar, simple, évolutif, et richement illustré.

Le glossaire nanarland

Nu Image :

Nu Image Films est une société de production américaine, fondée en 1992 par l'israélien Avi Lerner, ancien de la Cannon : elle s'est illustrée par un rythme de production très soutenu (15 à 18 films par an) et par des méthodes de tournage à l'économie qui lui permettent d'engranger un maximum de bénéfices sur le marché des séries B destinées au marché de la vidéo. Depuis 1999, Nu Image possède d'importants studios en Bulgarie, où sont délocalisés l'essentiel de ses tournages, qu'il s'agisse de reconstituer l'Amérique du sud ou le Pôle nord.

Nu Image a notamment produit un grand nombre de films d'agressions animales interchangeables et de creature features soigneusement calibrés, parmi lesquels la série des "Shark Attack" (trois films), "Raging Sharks", "Shark in Venice", "Sharkman", "Snakeman", "Mosquitoman", "Predatorman", "Skeletonman", "Crocodile" 1 & 2, "Spiders" 1 & 2, "Rats", "Octopus" 1 & 2, "Kraken: Tentacles of the Deep", "Mega Snake", "Gryphon", "Flu Bird Horror", et bientôt "Spiders 3D".

Autre créneau exploité par Nu Image, celui des films de guerre ultra-patriotiques, avec des franchises qui caressent les amoureux de la bannière étoilée dans le sens du poil comme les "US Seals 1 & 2" et les "Opération Delta Force 1 à 5". Le 11 septembre 2011, tout bascule : alors qu'une série d'attentats frappe l'Amérique de plein fouet, Nu Image s'apprêtait juste à sortir en DVD son petit dernier, "Air Panic", dont la scène d'ouverture montrait un terroriste arabe envoyer un boeing s'écraser dans une tour. Cette malheureuse coïncidence vaudra aux scénaristes Adam Gierasch et Jace Anderson d'êtres arrêtés et interrogés par le FBI durant plus d'une semaine. Danny Dimbort, une des huiles de Nu Image, déclarera alors : "Par respect pour les victimes et leurs familles, nous avons décidé d'oublier ce film et de ne jamais l'exploiter sur le territoire américain." Certes, mais business is business ! Pour compenser le manque à gagner, Nu Image décide de corriger le tir et dans les semaines qui suivent, la firme se lance tête baissée dans une série de 5 DTV estampillée "American Heroes". Des films aux titres très programmatiques comme "Marines", "Air Strike", "Air Marshals", "Menace sur la Navy" (Submarines en VO) et "Special Forces USA", qui surfent sur l'élan patriotique et revanchard post 11/9 de l'Américain moyen, avec un discours qui nous rappelle aux grandes heures de la Cannon (la série des "Delta Force" et des "Portés disparus" avec Chuck Norris).

Nu Image aimant bien fonctionner par salves, on leur doit également une série de 5 DTV intitulée "Nature Unleashed", sortie entre 2004 et 2005, qui ravira les amateurs de films catastrophe à pas cher. Tournés pour des budgets compris entre 2 et 3 millions de dollars dans des pays d'Europe de l'Est (Bulgarie, Roumanie, Lituanie, Biélorussie), les titres versent dans le laconisme le plus limpide : Avalanche, Fire, Tornado, Volcano et Earthquake ! Une sobriété qui n'a pas eu l'heur de plaire aux acheteurs français, puisque lors de leur distribution en DVD ou de leur diffusion sur des chaînes télé de l'Hexagone ces titres ont été un peu étoffés : "Alerte - Avalanche !, "Fire - Pyromane", "Chasseurs de tornades", "Volcano" (DVD) alias "Sous le feu du volcan" (TV) et "Tremblement de terre". A noter que si "Air Panic" anticipait les évènement tragiques du 11 septembre, le scénario de "Earthquake" annonce lui les futurs évènements de Fukushima-Daishi puisqu'il y est question d'une centrale nucléaire russe dont les systèmes de refroidissement sont endommagés par une secousse sismique, entraînant une surchauffe incontrôlable des réacteurs…!



Mais le coeur d'activité de Nu Image reste pendant longtemps celui du DTV d'action bourrin et néanmoins soigneusement formaté. Des produits aux scénarios interchangeables et routiniers, mis en scène sans génie mais avec professionnalisme, et mettant en vedette des gros bras de seconde zone ou des tatanneurs en pré-retraite comme Joe Lara, Mark Dacascos, Daniel Bernhardt, Chuck Norris ("Le Sang du diamant" alias "L'Artisan"), Dolph Lundgren ("Le Dernier des dragons", "Les Démineurs", "Detention", "Le Spécialiste russe", "L'enquête sacrée", "Direct Contact", "Commando d'élite", "Skin Trade"), Gary Daniels ("Cold Harvest", "City of Fear"), Steven Seagal ("Explosion Imminente", "Ultime Vengeance", "Piège en Eaux Profondes", "Double Riposte"), ou Jean-Claude Van Damme ("The Order", "In Hell"). Depuis peu, Nu Image enchaîne aussi les films avec Nicholas "jusqu'où va t-il descendre ?" Cage ("Bad Lieutenant - Escale à la Nouvelle-Orléans", "Hell Driver 3D", "Trespass", "Medallion").

Le nom de la compagnie étant connoté "série B", c'est via sa filiale Millennium Films que Nu Image produit des oeuvres plus ambitieuses. Il suffit de voir les noms des réalisateurs (Brian De Palma, Werner Herzog) et ceux des acteurs qui jouent dans leurs dernières productions (Robert De Niro, Al Pacino, Sylvester Stallone, Morgan Freeman, Edward Norton, Juliette Binoche, Robin Williams, Nicole Kidman, Michael Douglas, Bruce Willis…) pour réaliser que la boîte a quand même fait du chemin depuis l'époque des "Lethal Ninja", "Terminator Woman" ou "Cyborg Cop" (les premiers films de Nu Image en 1993). Qui sait si Nu Image ne produira pas bientôt de vrais blockbusters… Aux dernières nouvelles, la firme semble avoir complètement abandonné le nom Nu Image pour celui de Millennium Films.
Site officiel : www.millenniumfilms.com

Après les succès de "Juno" et de "En cloque mode d'emploi", Nu Image surfe sur la vague...
Le glossaire