Accueil > Glossaire > P > Post-Apocalyptique ou Post-Nuke

Le glossaire de nanarland

Pitch, 2 en 1, Nudie, Rape and Revenge, Nanar volontaire, Kaiju Eiga, nous nous sommes rendu compte que les termes employés frisaient parfois le jargon. Pas question de déconcerter le néophyte : le nanar, comme tout objet d'étude, mérite d'avoir un vocabulaire accessible et clairement défini.
Grâce à ce lexique, vous pourrez saisir le jargon de la cinéphilie pointue et/ou décadente, mais aussi découvrir ou approfondir votre science du monde fantastique du mauvais film symathique.
Voici donc pour la première fois au monde le glossaire nanar, simple, évolutif, et richement illustré.

Le glossaire nanarland

Post-Apocalyptique ou Post-Nuke :



Catégorie de film très en vogue dans les années 1980, suite au succès de "Mad Max 2". Les post-nukes se situent à une période historique, à la date encore indéterminée à ce jour, qui verra les hommes, suite à une apocalypse nanarde, régresser à un état barbare, sauvage dont les structures sociales se recréent autour de petites communautés de survivants communautés dont la taille dépend essentiellement du nombre de figurants que le budget du film permet de salarier. (Rarement moins d'une dizaine, rarement plus d'une vingtaine.)



Le Post-Apocalypse Nanar verra les hommes inexorablement divisés en deux camps antagonistes et irréconciliables: les Gentils et les Méchants. A droite: les survivalistes pacifiques qui tentent de recréer une civilisation digne de ce nom dans des endroits propices à la préservation et au développement de l'espèce humaine: raffineries pétrolières ("2020 Texas Gladiators"), monticules de pneus ("Steel, le Justicier d'Acier"), carrières abandonnées ("Le Chevalier du Monde Perdu"), banlieue de Naples ou de Rome (" Les Rats de Manhattan "), champs verdoyants (" Firebird 2015 A.D. ") ou forêts printanières ("Rush"). A gauche, des pillards braillards sans foi ni loi, eux-mêmes classables en plusieurs sous-catégories: milice fascisante souhaitant recréer un Nouvel Ordre Mondial ("2020 Texas Gladiators", "Firebird 2015 A.D."), punks à roulettes ("Les Exterminateurs de l'An 3000"), amazones ayant réduit les hommes en esclavage ("America 3000"), animaux moyennement savants ("Les Rats de Manhattan") ou encore figurants en bras de chemise et casquettes de routiers engagés le matin même sur les lieux de tournage ("Steel, le Justicier d'Acier"). Une quasi-constante chez ces tristes sires: ils sont odieux et aiment bien rire comme des gros lourds dès lors qu'ils s'adonnent à leur passe-temps favori, à savoir piller/violer/tuer (pas nécessairement dans cet ordre d'ailleurs), prouvant au passage que Rousseau s'était grandement fourvoyé: l'homme est mauvais par nature.



Fatalement irréconciliables, ces deux communautés ont pour destin de se foutre sur la gueule, généralement au détriment des Gentils, certes socialement plus fréquentables, mais beaucoup moins balèzes à la baston.



Par bonheur, il existe également une troisième catégorie d'habitants des mondes posts-apocalyptiques: les Héros Solitaires. Individus cyniques et désabusés, au background long comme le bras, nomades parcourant librement l'asphalte loin de toutes contingences matérielles à bord de leur bolide customisé (voir "Tuning") et carréné, pouvant être au choix: une automobile, une moto, un camion-poubelle, voire une solide paire de bottes si le film est vraiment pauvre ! Fortement inspiré des archétypes du western, le Héros Solitaire est souvent un homme sans nom, errant, qui conserve une vraie générosité derrière des airs bourrus. Heureusement pour les Gentils et malheureusement pour les autres, c'est souvent du côté des premiers qu'il se rangera pour exterminer les barbares jusqu'au dernier. Hélas pour les Méchants, l'intervention du Héros Solitaire sonne généralement le début de la débandade pour ces gredins qui n'échapperont pas à la juste colère du Héros. Dans la plupart des cas, ce dernier abat froidement le chef des Méchants à l'issue d'une poursuite en voiture (ou camion, moto, tracteur, voiturette de golf...)avant de repartir en direction de l'horizon sans même un dernier regard pour la blonde du camp des Gentils tombée éperdumment amoureuse de lui.



On remarquera que le Post-Apocalyptique nanar s'accompagne d'un retour à certaines normes vestimentaires dénotant d'un sens de l'esthétique et du confort plutôt douteux. Les vétements en cuir, skaï ou lycra sont assez prisés par les habitants du futur ainsi que les ornements les plus élégants (bracelets cloutés, blousons cloutés, ceintures cloutées, bottes cloutées, colliers cloutés, voire clous cloutés pour les plus perfectionnistes) Le port du casque intégral ou de la cagoule est également un must have de la mode futuriste. Non seulement ces accessoires permettent de se protéger des rayons du soleil qu'aucune couche d'ozone ne vient plus stopper (apocalypse écologique oblige), mais aussi (et surtout) de limiter le nombre de figurants à salarier !




Le Post-Apocalyptique nanar est un véritable cri du coeur, un hurlement de détresse lancé aux générations futures qui prend ici toute sa signification politique: "Protégez la planète! Economisez les ressources naturelles ! Sortez du nucléaire, sans quoi, nos enfants vivront dans des carrières abandonnées, sous la menace constante de barbares chevauchant des 125 !" Ne l'oublions jamais.

Le glossaire