Accueil > Chroniques > Nanars d'action > Guerre > Delta Force

Delta Force

  • Titre original : The Delta Force
  • Réalisateur : Menahem Golan
  • Année : 1986
  • Pays : Etats-Unis / Israël
  • Genre : Propagande américaine de base (Catégorie : Guerre)
  • Durée : 2h05
  • Acteurs principaux : Chuck Norris, Steve James, Lee Marvin, Martin Balsam, Robert Forster
Note :
2.5
La Team Nanarland
La Team Nanarland

Chronique



ACTE PREMIER


Scène première - LE BARON DU FLUTIÔ, LE NANAROLOGUE, PETER WONKLEY

Un dimanche soir à une heure du matin. Trois postes de télévision s’éteignent, nos trois compères se jettent sur leur ordinateur pour discuter du film.



Baron du flutiÔ


C'est assez rare qu'un nanar passe à la télé, alors quand ça arrive, faut pas le manquer !

Delta Force un nanar ? Je dirais une entité hybride entre navet et nanar. Mais là où c'est un film génial, c'est que le potentiel nanar augmente au cours du film et atteint un niveau très honorable à la fin !



Ca commence assez mollement, on se dit qu'on va éteindre la télé dans 1/4 d'heure, style le bon gros film ricain de base. Et puis quand on voit Chuck Norris dans son ranch de cow-boy, on se dit qu'on devrait p't-être pas partir tout de suite...



Encore une mission pour Chuck !




Et on ne le regrette pas ! Dans la 2ème partie du film (une fois qu'on a bien intégré que les GIs c'est les gentils et les Arabes c'est les méchants) le film part en vrille, un peu comme si « Delta Force » avait épuisé son stock de sérieux.



Là franchement ça sent le mauvais coup...




Gentiment folklo les terroristes...


Et puis on voit de plus en plus Chuck Norris, qui est sensationnel ! Franchement, sans lui, Delta Force ne serait pas un nanar. Les fameux GIs américains possèdent des véhicules futuristes, c'est-à-dire GROTESQUES. Et vas-y les buggys lance-roquettes, les motos-mitraillette à la Mega Force... Justement Chuck Norris possède une moto-lance missiles qui ne roule qu'en roue arrière. Et il en fait des trucs ringards avec sa moto !



La classe...


Mais le panard total, c'est quand il prend son air malicieux avant de balancer une mini roquette, l'air de dire « ah ouais, alors comme ça tu croyais t'en tirer coco ? Tiens ! Avale-moi cette mini roquette ! » Et pfiiiuu dans une fumée de pétard mouillé un missile ridicule sort d'un tube collé à la moto de Chuck Norris… moi je dis BRAVO !

Le nanarologue




Le truc, c'est que ça dure 2 heures, et le film est découpé de la façon suivante : première heure, navet et deuxième heure, nanar digne d'un bon Invasion USA. Le passage le plus nanar du film, c'est probablement quand Chuck se ramène en moto sur la colline, et que tout d'un coup, le réalisateur fait un gros plan pendant 10 secondes sur la tête éminemment nanarde de Chuck qui essaye de jouer le mec super en colère.



Alors comme ça ils ont pas voulu de moi sur Mega Force ?




Baron du flutiÔ


Exact ! C'est bien ce que j'ai pensé en le regardant ! C'est vraiment singulier comme film, le début est assez sérieux et la 2ème partie part en vrille. Comme quoi les auteurs ont fait n'importe quoi, on a presque l'impression qu'ils ont collé un film à la suite d'un autre.



Vous verrez, c'est un petit nanar sympathique mais ne vous attendez tout de même pas à un nanar d'élite. Surtout, n’hésitez pas à éclipser la première heure, cela ne vous empêchera pas de comprendre. C'est surtout dans la 2ème partie qu'on voit Chuck Norris, et il est en forme ! (cf. le gros plan dont parle Le Nanarologue )





Coucou, c'est encore moi et mon gros flingue.


Peter Wonkley


C’est tout simplement un de mes films préférés ! Quand j'étais petit je l'ai loué un dizaine de fois ! J'ai aussi acheté le DVD ! La zik du film est top ! Je me prenais pour Chuck avec mon vélo lance-roquettes ! ! !

En chœur :

Bref, c'est à voir. Merci TF1 !



Nos trois compères vont se coucher heureux d'avoir pu disserter sur un bon nanar...

Fin de la scène 1.






Foire Internationale au Has Been de Beyrouth




Robert Forster, une grande carrière dans le bis de Alligator à Maniac Cop 3 avant d'être repêché par Tarantino pour Jackie Brown (image tirée du site secondscouteaux.com)




Le pauvre Lee Marvin, à la limite de la rupture d'anévrisme. Franchement on est peiné de le voir cachetonner là dedans.




Robert Vaughn, dans son xième rôle d'officier




Georges Kennedy, hilare. De toutes façons, il tourne dans n'importe quoi contre un sandwich.




Bo Svenson (encore un qui a eu droit à un petit rôle chez Tarantino, dans Kill Bill 2). Au moins pendant ce temps là, il ne fait pas l'andouille chez Eurociné dans Maniac Killer.




Dérrière on voit pas bien mais c'est ce bon vieux Steve James (qui est venu sans son pote Dudikoff)







Détails nanars en vrac ...


- On a droit à une poursuite classique en bagnole : des méchants malfaisants poursuivent une voiture avec à l'intérieur 2 GIs dont Chuck Norris. Ce dernier, pour leur tirer dessus, casse le pare-brise arrière. Oui mais Chuck Norris, il a fait des arts martiaux, alors il casse le pare-brise arrière avec un coup de pied... RIDICULE !



- La musique (répétée 20 fois), pourtant composée par Alan Silvestri, est 100% nanarde. Elle a un petit côté patriotique, elle est SCANDALEUSEMENT SIMPLISTE, dès les premières secondes on la retient par cœur (retrouvez-là en écoute sur notre radio-blog).



- De même que dans Portés Disparus 3, Chuck Norris excelle dans l'inexpressivité lors de la seule scène du film qui requiert un semblant de sentiments : un copain GI va mourir et au lieu d'être triste, il le regarde un peu comme s'il se disait « mmh ce soir pour le dîner j'hésite entre des oeufs au plat et une omelette ».



- La moto tunée ringarde de Chuck Norris joue un grand rôle dans le film. A la fin, après avoir bien pété la gueule à 50 Arabes, il roule au sommet d'une colline sur fond de soleil couchant pour savourer sa victoire, et vas-y que je t'envoie du cavalier solitaire justicier. Mais toujours en roue arrière, faut pas déconner non plus.



I'm a poor lonesome karateka...


- Le truc énorme : la fenêtre ouverte du cockpit du Boeing avec le pilote qui passe le coude par-dessus comme dans sa bagnole !



Euh, j'm'excuse mais y a le terroriste qui menace de tout faire péter si on lui ramène pas une bière.





Quelques répliques en vrac :


Le commandant : Il y a deux terroristes à bord de l'avion.

Chuck : Et comment tu le sais ?

Le Commandant : J'ai téléphoné à Sherlock Holmes !

Chuck : Où est-ce qu'on va maintenant ?

Le Commandant : Là où ils vont mon pote !

Entraînement de Chuck qui simule l'abordage d'un avion et qui hurle en entrant dans l'appareil : "On est Américains, baissez-vous !"

Chuck vient de buter un méchant et lui dit (alors que le méchant est mort) : "T'as le bonjour d'Alfred !"

Un soldat : Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

Chuck : Une surprise-partie !



L'affiche turque.


Un mot aussi sur le contexte historique : nous sommes en plein dans les années Reagan, la Guerre Froide n'est pas terminée, et depuis la révolution islamique de 1979 en Iran, qui a vu la chute du régime du Shah allié des Occidentaux, l'Amérique compte un nouvel ennemi (occupation de l'ambassade des États-Unis à Téhéran entre le 4 novembre 1979 et le 20 janvier 1981 et prise en otage de ses personnels). L'Iran soutient activement des milices chiites au Proche-Orient. Ainsi, après avoir réglé leur compte aux Viets communistes, Chuck s'en va casser de l'Arabe terroriste. Dans Delta Force, le drapeau des méchants est un quasi-décalque de celui de Amal, un des deux grands partis chiites du Liban. Dans ce pays du Proche-Orient, alors en proie à une terrible guerre civile ont justement eu lieu de sanglants attentats :

- Avril 1983 : un attentat-suicide chiite fait 63 morts à l'ambassade des Etats-Unis à Beyrouth.

- 23 Octobre 1983 : double attentat-suicide du Djihad islamique contre les contingents français (58 morts) et américain (241 morts) de la force multinationale.

- Novembre 1983 : un attentat-suicide contre le quartier général israélien à Tyr fait 62 victimes.

- 16 mars 1984 : enlèvement de William Buckley, chef du bureau de la CIA au Liban (mort probablement en 1985, sous la torture. Ses restes ont été retrouvés le 27 décembre 1991 dans la banlieue sud de Beyrouth).

Le nom de la milice chiite "Amal" signifie littéralement "détachements de la résistance libanaise", mais aussi "espoir"... Ils auraient pourtant dû savoir que contre Chuck il n'y a aucun espoir.



La Team Nanarland
La Team Nanarland

Delta Force
PUB

Les notes des membres

Moyenne : 2.5
avatar de Drexl Drexl : 2
avatar de John Nada John Nada : 3
avatar de La Team Nanarland La Team Nanarland : 2.5
avatar de Mayonne Mayonne : 2
avatar de MrKlaus MrKlaus : 3
avatar de Nikita Nikita : 2
avatar de Rico Rico : 3

Cote de rareté

Le DVD est édité par "MGM" qui, rappelons-le, a commis l'exploit de perdre les droits sur son propre catalogue de films et s'est efforcé de rattraper le coup en rachetant celui de la Cannon. C'est un DVD simple, pas très beau (avec des menus hideux, une spécialité de chez "MGM") avec VO et VF et pour tout bonus une bande-annonce. Bien médiocre tout ça...

Les plus acharnés pourront se jeter sur le coffret Collection Chuck Norris: Oeil pour oeil - Sale temps pour un flic - Delta force - Delta Force 2, The Colombian Connection - Portés disparus. Que de la comédie romantique...



Evolution des supports oblige, profitant du succès d'"Expendable 2" lors de l'été 2012, "MGM" a enfin ressorti "Delta Force" en Blu Ray au côté de trois autres films de la geste chuckienne. Bon pas d'enthousiasme excessif c'est le regonflage du DVD. Si image et son sont remastérisés de façon convenables, il n'y a comme d'habitude avec "MGM" aucun bonus à attendre en échange de vos 15 euros....

Cote de rareté : 1/Courant Consulter le barème de notation

Affiches en plus

VHS néerlandaise.
VHS néerlandaise.