Recherche...

Les Sept Cités d'Atlantis


Les Sept Cités d'Atlantis

Titre original :Warlords of Atlantis

Titre(s) alternatif(s) :Aucun

Réalisateur(s) :Kevin Connor

Année : 1978

Nationalité : Grande-Bretagne

Durée : 1h36

Genre : JulesVerneploitation

Acteurs principaux :Doug McClure, Peter Gilmore, Shane Rimmer, Lea Brodie, Michael Gothard

Mister m.o.r.t.
NOTE
2/ 5


Il est des alliances qui ne peuvent que mettre l'eau à la bouche du nanarophile. Un film de la fin des années 70 dirigé par Kevin Connor avec Doug McClure constitue en général un bon signe. Rappelez-vous "Le 6ème Continent" et son superbe crash d'avion ! Rassurez-vous, ce film ne fait pas exception à la règle, c'est même un des meilleurs nanars trouvables dans cette catégorie avec le grand Doug.


Passons à l'histoire (joyeusement inepte de bout en bout). Le professeur Aitken (quel nom ! Mais le pire, c'est son look, sorte de professeur Tournesol aux cheveux blancs toujours dans le cosmos) et son fils ont monté une expédition maritime avec Doug.


Une équipe de choc


Doug a beau avoir un air ahuri, il n'est pas idiot, puisqu'il a inventé le sous-marin. Et quel sous-marin ! Une superbe cloche à fromage géante sans fond. Au cours de la plongée d'inauguration, Doug et le fils Aitken remontent une statue géante en or massif (enfin, un gros truc en bois informe grossièrement badigeonné de peinture dorée).


Prof Aitken et son neveu (lui aussi de la partie) sont émerveillés mais redoutent bien vite le pire (les deux marins qu'ils ont engagés pourraient se mutiner et voler la statue). Le capitaine vient les trouver pour essayer de calmer le jeu en partageant la prise, mais Aitken refuse (la statue doit aller dans un musée). Pendant ce temps, Doug et Charles Aitken, toujours dans leur sous-marin, sont attaqués par un dinosaure marin en plastoc :


Si j'étais un poisson rouge, voilà à quoi ressemblerait la décoration de mon bocal


Ils parviennent à le mettre en fuite, mais malheureusement pour eux, les marins se sont mutinés. Un homme tue le professeur Aitken d'une balle dans le dos et nos marins coupent les câbles qui relient le sous-marin au bateau.


Doug parvient toutefois à faire pénétrer son engin dans une grotte sous-marine. Mais nos mutins sont bien mal récompensés car le capitaine et eux sont agressés par une pieuvre géante qui les attire dans les insondables profondeurs marines.


Non pas la peine d'insister, puisqu'on vous dit qu'il n'y a plus de place sur le bateau !


Ne me demandez pas comment nos larrons ont survécu, mais ils retrouvent Doug et Charles dans leur grotte sous marine. Je ne vous en dis pas plus, mais tout au long du film vous apprendrez que :
- Les Atlantes viennent de Mars, ils sont plus évolués que l'homme du XIXème siècle. La preuve : ils sont armés de tridents et habillés comme les personnages de Beowulf.


Oui, c'est vrai, notre race est super évoluée, mais à partir du jour où nos coiffeurs sont devenus fous, tout est parti de travers...


- L'Atlantide est peuplée de beaucoup de monstres en plastique très féroces.
- Les esclaves des Atlantes portent de magnifiques sombreros.
- Il y a sept cités en Atlantis, mais deux d'entre elles ont été détruites par les eaux.


"Qui aurait pu prévoir que la superbe Atlantide serait emportée par un dégât des eaux : non vraiment, on n'aurait pas dû refuser les plombiers polonais..."


- Les Atlantes sont peut-être forts, mais ils ont besoin de cerveaux humains pour les aider à retourner dans l'espace. Leur plan est diabolique : utiliser les cerveaux d'humains supérieurs (du type de Charles) pour imposer le meilleur des régimes sur Terre (le régime nazi bien sûr, hinhinhin !) et ainsi acquérir la bombe atomique qui leur permettra de rejoindre l'espace.


Les meilleurs cerveaux, les meilleurs cerveaux... enfin ceux qui étaient disponibles...


- Tout comme les deux mutins (aussi surpris que nous), vous découvrirez que le chef des mutins n'est autre que le capitaine himself.
En résumé, Warlords of Atlantis est un nanar gentillet et sans prétention apte à faire passer un agréable moment au nanarophile.



- Mister m.o.r.t. -
Moyenne : 2.00 / 5
Mister m.o.r.t.
NOTE
2/ 5
MrKlaus
NOTE
2.5/ 5
Rico
NOTE
1.5/ 5

Cote de rareté - 3/ Rare

Barème de notation