Recherche...

Nos chroniques Nanars d'action

Ici on cogne, on se venge, on vole à la poursuite de super-vilains, on massacre les ennemis de la paix et de la démocratie. Bref, des hectolitres d''hémoglobine, du concentré de testostérone, le tout matiné d'une bonne couche d'héroïsme de pacotille. Le nanar, c'est souvent une affaire de vrais hommes.

Des nanars bas du front. Ici on ne fait pas dans le sentiment : on tire ou on tape dans le tas durant tout le film jusqu'à ce que générique s'ensuive.
En Büyük Yumruk
Dans le monde du nanar, rien ne nous est épargné : même la guerre en devient risible. Tous les plus grands conflits y passent, même si Américains et Philippins s'emploieront surtout à refaire la guerre du Viêt-nam en enfantant moult sous-Rambo d'arrière-cour.
Rambo III
Venus de lointaines galaxies, descendants d'improbables dieux aztèques, fringants catcheurs masqués... Avec (ou sans) supers pouvoirs, ils font indéniablement partie de l'univers du nanar.
Superman le diabolique
Genre relativement récent, c’est le croisement de deux thèmes très populaires dans les vidéos clubs : de la tabasse mâtinée d'une bonne louche d'éléments surnaturels. Démons kickboxers, vampires adeptes du katana, loups garous as de la gâchette, ils sont tous là pour en découdre.
MSG-2: The Messenger
Bondissez sur le kickstart, embrayez la cinquième et faites hurler la bête, le cheveu au vent, la poignée en coin et le chrome vrombissant, traçant la route sur votre fière monture d'acier au soleil brûlant du nanar.
Hellriders