Recherche...

Nos chroniques Nanars fantastiques

Fantastique ? Fantastiquement nanar, oui. Amis du merveilleux et de la S-F, risquez-vous dans ce panorama brinquebalant où vaissaux spatiaux en carton côtoient chevaliers de l'apocalypse, zombies affamés et monstres géants de latex.

Un genre-phare du monde du nanar. Produits en masse après la sortie de Mad Max 2, le post-nuke (pour "post-nucléaire", les films se déroulant généralement après un cataclysme atomique) marqua durablement de son empreinte les industries filmiques de pays comme l'Italie ou les Philippines. Les décors se résumant souvent à des usines désaffectées, des carrières de sable ou des terrains vagues, on peut y voir un parallèle troublant avec les films d'entreprises.
Les Guerriers du soleil
Dans l'espace, on ne vous entendra pas avoir honte. Cap sur les étoiles à bord de vaisseaux spatiaux en polystyrène pour affronter monstres mutants baveux et empereurs stellaires maléfiques.
Star Slammer : La Prison des Etoiles
Les succès de Terminator et de Robocop ont entraîné l’émergence d’une kyrielle de succédanés robotisés qui ne sont pas tous certains de passer le contrôle technique.
Alienator
Aliens en carton-pâte grumeleux, blobs en ketchup gélatineux, guerriers extraterrestres en mousse... Ne vous fiez pas à leur look ridicule ni à leurs plans stupides : la race humaine est en danger, le bon goût l'est aussi.
The Creeping Terror
Le réalisateur culte, auteur de classiques aussi impérissables que "Plan 9 from outer space", fait office d'icone du mouvement nanar. Estampillé "plus mauvais réalisateur de tous les temps", objet d'un bel hommage de Tim Burton, Ed Wood méritait bien une place particulière sur Nanarland.
Glen or Glenda
L’avenir s’annonce sombre. Expérimentations génétiques incontrôlées, hommes en noir infiltrés dans tous les rouages du gouvernement, complots dans le cybermonde, certains réalisateurs courageux lancent un cri d’alarme. Manque de bol, tout le monde se marre.
Les Monstres de la Mer
Dinosaures ressuscités et hommes des cavernes en vadrouille... c'est tout un bestiaire préhistorique qui a laissé son empreinte dans la vase aujourd'hui fossilisée du cinéma de genre.
Carnosaur 2