Recherche...

Nos chroniques Aux portes du nanar

Parce que le nanar est une notion toute subjective, parce qu'il ne suffit pas de déguiser deux gus en ninja pour faire rire, parce que ses codes sont à manier avec précaution, parce que les bouses d'aujourd'hui sont les nanars de demain, parce que si on n'en parle pas ici personne ne le fera, parce qu'on n'est pas tous d'accord... L'antichambre de Nanarland c'est ici.

Pour des questions de goût, de couleur et surtout de subjectivité, ce sont des films dont la nanardise ne fait pas l'unanimité. C'est pourquoi, afin de respecter les divergences d'opinions, nous mettons en ligne des "contre-chroniques". Pas question d'arbitrer, le débat reste ouvert.
Godzilla : Final Wars
Quand la prétention le dispute à l'incompétence, certains auteurs nous livrent des oeuvres marquées du sceau de l'avant-garde. Fini de rire, nous somme dans l'Art. Voici donc quelques oeuvres tellement en avance sur leur temps qu'on n'est finalement pas certain que celui-ci cherche à les rattraper.
Alien Crystal Palace
Objets filmiques barrés à l’humour hénaurme, parodies à la ringardise plus ou moins assumée : s’ils ne font pas vraiment figure de nanars, ces films possèdent toutefois un esprit et un univers qui les rapprochent du cinéma qu’on aime.
Capitaine Orgazmo
Ces nanars sont des paris sur l'avenir, c'est-à-dire des films qui vont, selon nous, se nanardiser avec le temps. Ils seront, tel le bon vin, de plus en plus savoureux au fil des années...
Bad Boys 2
Aventures olé-olé, récits paillards, agitation de chairs roses : le cinéma dénudé non plus n'échappe pas au ridicule ! Jamais racoleurs, jamais vulgaires, voici quelques films sensuels et distingués qui sauront épicer vos soirées nanardes et éveiller le cinéphile bestial et vigoureux qui sommeille en vous.
1313: Cougar Cult