Recherche...

Paul Préboist

Consulter la filmographie / Consulter les films chroniqués





Visage connu entre tous du cinéma comique français à partir des années 1960, Paul Préboist est un exemple frappant de l'équation de bon second rôle promu tête d'affiche dans des nanars de poids. Né le 21 février 1927 à Marseille, Paul Préboist est tout d'abord jockey, à l'âge de 14 ans, avant de travailler à la fin de son adolescence comme guichetier à la Sécurité Sociale. Il satisfait sa vocation pour le spectacle en interprétant des chansons humoristiques (notamment le répertoire de Fernandel) dans les brasseries marseillaises et fait de timides débuts d'acteur. Dans les années cinquante, le comédien Henri Crémieux le persuade de monter à Paris. Il y suit les cours du Centre Dramatique de la Rue-Blanche, avant de débuter sur les planches. Paul Préboist multiplie les activités et se produit tant au théâtre qu'au cinéma. Comique de cabaret, il est tout d'abord confiné à l'écran dans de tous petits rôles, et tient même des emplois de cascadeurs sur des films de cape et d'épée.



Paul Préboist interprète des sketches sur scène avec son frère Jacques, également comédien, et qui connaîtra une carrière plus discrète. Il se produit à la télévision, interprétant des saynètes à l'ORTF, ce qui lui vaut notamment de faire la connaissance de Louis de Funès, « déjà très drôle et insupportable ». Paul fait de nombreuses apparitions, plus ou moins brèves dans de multiples films et téléfilms : on l'entraperçoit ainsi deux secondes dans un « Cyrano de Bergerac » télévisé, où il se limite à faire « hips », dans un rôle d'ivrogne.



Dans les années 1960, le visage et l'accent méridional de Préboist sont devenus très familiers du public : on le voit dans des rôles plus importants, à l'affiche de films comme « Week-end à Zuydcoote », « Les Tribulations d'un Chinois en Chine », « Oscar », « Le Vieil homme et l'enfant », de Claude Berri ou « Un idiot à Paris », donnant la réplique à Jean-Paul Belmondo, Louis de Funès, Michel Simon ou Jean Lefebvre.





Spécialisé dans les rôles d'imbéciles heureux, qu'il interprète avec jovialité, Paul Préboist a auprès du public une cote de sympathie non négligeable. Mais son activité d'acteur de complément le conduit à multiplier les films, avec un bonheur inégal. C'est ainsi qu'on le voit de plus en plus dans des comédies d'une qualité pour le moins discutable : « Y'a un os dans la moulinette », ou le totalement hallucinant « Les Vacanciers » de Michel Gérard, dans lequel il se débat, aux côtés de Michel Galabru et Alice Sapritch, avec un scénario et des dialogues manifestement improvisés.





A partir des années 1970, Paul Préboist va, sa notoriété aidant, alterner des seconds rôles dans de bons films avec des rôles importants dans ces nanars et navets comiques dont la France a le secret. A noter cependant qu'il apparaît dans quelques films plus sérieux (bien qu'il y tienne généralement des emplois comiques) : il joue ainsi un inspecteur de police dans le polar « L'Explosion », tourné en France avec Richard Harrison ! Mais le vrai domaine de Préboist est bien la comédie : il continue d'alterner des films comme « La Folie des grandeurs » ou « Les Chinois à Paris » avec d'autres comme « L'Emir préfère les blondes» ou « Planque ton fric, j'me pointe ! ». Parallèlement, il se produit régulièrement à la télévision dans des émissions comme « Les Jeux de 20 heures » ou « L'Académie des 9 ».













Dans les années 1980, Paul Préboist accède enfin aux premiers rôles, mais c'est alors pour se produire dans des chefs-d'œuvre comme « Mon Curé Chez les Nudistes », « Le Facteur de Saint-Tropez » ou « Superflic se déchaîne », qui contribueront à l'associer solidement, dans l'esprit du public, au nanar comique français dans ce qu'il a de plus costaud. Préboist n'est hélas pas un très bon acteur de composition : excellent acteur de second rôle, il est moins convaincant en protagoniste, emploi dans lequel son jeu apparaît un peu trop répétitif.













A partir du milieu de la décennie 80, la comédie populaire décline et la carrière cinématographique de notre ami va quelque peu ralentir : il ne reste cependant pas inactif, car Patrick Sébastien va en faire l'un de ses faire-valoirs comiques les plus récurrents à la télévision. Durant plusieurs années, Paul Préboist interprète des sketches (assez inégaux) dans « Sébastien, c'est fou ! ». Il tiendra plus tard des propos un peu aigre-doux sur cette émission et ses prestations, tout en restant bon ami avec l'animateur. Il reviendra ensuite à la scène en interprétant un one-man-show, mais le temps va hélas lui être compté : Paul Préboist meurt le 8 mars 1997, en région parisienne, à l'âge de 69 ans. A noter qu'une rumeur voudrait qu'il soit demeuré puceau : il l'avait lui-même alimentée dans l'émission « Le Grand bluff », avec Patrick Sébastien.



Bien que sa carrière cinéma soit moins riche que celle d'un Michel Galabru ou même d'un Jean Lefebvre, Paul Préboist incarne mieux que beaucoup le paradoxe d'un acteur de complément doué, à la filmographie très honorable, devenu cependant au fil des ans un symbole du nanar à la française. On retiendra ses excellentes prestations dans de multiples classiques pour mieux apprécier le fait que, nanars ou pas, les acteurs sont immortels !

Merci au Rôdeur et à Robert Zdar (le forumer, pas l'acteur...)

Films chroniqués

Filmographie

1992

La Belle histoire

1989

La Folle journée ou Le mariage de Figaro

1987

La Calanque (TV)

1985

Le Facteur de Saint Tropez

Liberté, égalité, choucroute

1984

Les Fausses confidences

1983

Un bon petit diable

L'Emir préfère les blondes

Les Planqués du régiment

Tante Blandine (TV)

Le Braconnier de Dieu

Y a-t-il un pirate sur l'antenne? / Superflic se déchaîne

1982

Les Misérables

Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ

Mon curé chez les nudistes

1981

Les Babas Cool/ Quand tu seras débloqué, fais-moi signe!

Les Bidasses aux grandes manoeuvres

Les Uns et les autres

Signé Furax

1980

Une merveilleuse journée

Kick, Raoul, la moto, les jeunes et les autres (TV)

Les Phallocrates / Planque ton fric j'me pointe

1979

À nous deux

1978

L'Avare (TV)

1976

La Grande récré

1974

Y'a un os dans la moulinette

Le Plumard en folie / Les Farfelous

Les Quatre Charlots mousquetaires

Les Charlots en folie: À nous quatre Cardinal!

Les Chinois à Paris

OK patron

Les borgnes sont rois

Le Permis de conduire

Les Vacanciers

1973

La Dernière bourrée à Paris

Ah! Si mon moine voulait

La Belle affaire

La Raison du plus fou

Moi y'en a vouloir des sous

Quelques messieurs trop tranquilles

1972

Les Joyeux lurons

Les Fous du stade

Le Trèfle à cinq feuilles

Les Malheurs d'Alfred

Le Viager

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil

1971

La Folie des grandeurs

Jo

Le Bateau sur l'herbe

Sur un arbre perché

Doucement les basses

Laisse aller, c'est une valse

L'Explosion

1970

Les Lettres de mon moulin (TV)

Le Gendarme en balade

L'Homme orchestre

Et qu'ça saute !

Le Distrait

La Maison

1969

Mon oncle Benjamin

La Honte de la famille

Hibernatus



1968

Béru et ces dames

Fleur d'oseille

1967

Oscar

Le Vieil homme et l'enfant

Le Fou du labo 4

L'Homme qui trahit la mafia

Un idiot à Paris

1966

Monsieur le président-directeur général/ Appelez-moi maître

La Grande vadrouille

Le Grand restaurant

Sale temps pour les mouches

1965

Les Tribulations d'un chinois en Chine

Frédéric le gardian (TV)

Le Monde est petit (TV)

Mon royaume pour un lapin (TV)

Cent briques et des tuiles

Le Majordome

Quand passent les faisans

1964

Les Gorilles

Week-end à Zuydcoote

La Mort d'un tueur

1962

Bébert et l'omnibus

Tartarin de Tarascon

Cartouche

Les Sept péchés capitaux

1961

Les Nouveaux aristocrates

Auguste

Le Trésor des 13 maisons

"Elan blanc" (TV)

Hauteclaire (TV)

Le Miracle des loups

Tout l'or du monde

1960

Le Mouton

Le Capitan

Crésus

Cocagne

Cyrano de Bergerac (TV)

1959

Signé Arsène Lupin

La Marraine de Charley

Les Affreux

Croquemitoufle / Les Femmes des autres

La Nuit de Tom Brown (TV)

Les Aventures d'Oscar (TV)

1957

La Route joyeuse

Les Aventures d'Arsène Lupin

Porte des Lilas

Bartleby l'écrivain (TV)

1954

Élisa / Élisa, la Cadet-Rousselle

1948

Sergil et le dictateur

Ainsi que divers rôles dans des séries télé.