Recherche...
Le glossaire du Pr. Ryback

Y comme …


Promizoulin

Expression idiomatique de la campagne française, variablement orthographiée "Promizoulain" ou "Promizoulins". Cri de guerre des paysans en révolte partis à la chasse aux zombiesnazis aquatiques dans « Le Lac des Morts-Vivants ». La réplique est prononcée par un illustre comédien/figurant du nom d'Edmond Besnard.



"Ouééé, allons-y ! Promizoulin, finissons-en !"



Le sens exact de l'expression est encore objet de vif débats entre linguistes nanars, certains théorisant qu'il s'agirait d'une allusion au nom du village où se déroule l'action (Promizoule, dont les habitants seraient les Promizoulains, ou tout simplement Promizoulin, le cri s'adressant alors à la ville toute entière). Selon une autre école, "Promizoulin" serait un juron en patois équivalent à "fouchtra"! D'autres enfin soutiennent mordicus que le mot serait dû à une mauvaise prononciation du comédien chargé de la post-synchronisation ("On les aura, finissons-en !"), mais cette thèse est largement minoritaire sur Nanarland.

A l'image des néologismes que tout le monde emploie précisément parce que leur sens est inconnu, le terme "Promizoulin" est désormais rentré dans une forme de langage commun, comme le prouve le générique du film "A l'intérieur", dans la section "remerciements" :



Regardons de plus près :



Les promizoulistes sont désormais parmi nous.