Recherche...
Le glossaire du Pr. Ryback

Y comme …


Serial

Film à épisodes, projeté traditionnellement dans les salles de cinéma avant le long-métrage. Datant de l'époque du cinéma muet, le serial avait pour fonction de fidéliser la clientèle du cinéma. Populaire en France ("Les Vampires", "Judex"), mais aussi aux Etats-Unis ("The Perils of Pauline"), le serial devait faire la fortune de studios de cinéma spécialisés dans les productions à petit budget, comme la Republic.



Le serial devient à partir des années 1930 une institution dans les salles de cinéma américaines : intrigues à la crédibilité minimale, rebondissements à l'extrême limite du n'importe quoi et trucages antédiluviens font l'essentiel du charme de bandes destinées au jeune public. Aventure, science-fiction, super-héros : tous les genres subissent une joyeuse nanardisation qui fait aujourd'hui les délices des amateurs de kitsch.

Les serials ne survivent pas au développement de la télévision dans les années 1950-60, laissant à la postérité des kilomètres de bandes aussi naïves que surréalistes.