Recherche...
Le glossaire du Pr. Ryback

Y comme …


Effets spéciaux



Symbole par excellence de la magie du cinéma, les effets spéciaux, quand ils sont ratés, peuvent être un facteur essentiel de la nanardisation des films, qu'il s'agisse de simple désuétude ou de pure incapacité de la part des techniciens et des réalisateurs désargentés ou je-m'enfoutistes.



Un oeil crevé en babybel dans "Mafia vs Ninja".



Les vols de "Supersonic Man".



Une tête explosée dans "Bloody Highway".



Le maquillage de Gerald Okamura dans le final de "The Master Demon".



Trucages ayant mal supporté le poids des ans, mais aussi effets bâclés, maquillages et costumes ridicules (voir : Craignos monster), transparences visibles à l'oeil nu, laser dessinés au tippex à même la pellicule : c'est aussi ça, la magie du nanar !



Un rayon de la mort dans "Turkish Star Trek".



Une superbe maquette et une magistrale surimpression dans "Sauvetage Explosif"



Des cyborgs magnifiquement maquillés dans "Knights, les Chevaliers du Futur".







Des effets spéciaux ringards en image de synthèse dans "Crocodile", de Tobe Hooper, "SWAT : Warhead One" et "GiAnts" : la technique évolue, le nanar demeure!



Voir également : Mannequin, Maquette, Blue Screen, CGI.